Entretien en Conseil en Stratégie : 10 Conseils

10 Conseils pour réussir son entretien en Cabinet de Conseil en Stratégie 

Conseil en Stratégie AlumnEye

 AlumnEye prépare les candidats aux entretiens en Conseil en Stratégie. Qu’il s’agisse de profils juniors ou expérimentés, AlumnEye propose des formations uniques avec pour unique objectif l’efficacité en entretien. Si vous souhaitez intégrer un cabinet de Conseil en Stratégie, l’offre AlumnEye a été conçue pour vous. En ligne de mire, les cabinets les plus prestigieux : McKinsey, BCG, Bain, Roland Berger, Booz, Oliver Wyman, LEK, OC&C,  Estin, Arthur D. Little, Advancy, Accenture, Mars, …

 

Les cabinets de Conseil en Stratégie ont mis en place un véritable standard pour leurs entretiens d’embauche, en CDI comme en stage : le case interview. Cet entretien consiste en un cas de stratégie à résoudre à l’oral, en face à face avec l’interviewer et sans préparation.

Conseil en Stratégie AlumnEyeUn cas de stratégie posé en entretien doit être compris comme une analyse interactive de la problématique d’une entreprise. Le but de cet exercice est d’identifier si le candidat sait analyser une situation, raisonner, mais aussi écouter et prendre en compte les éléments nouveaux au fur et à mesure de l’entretien. C’est également un moyen pour l’interviewer de jauger un candidat sur son attitude, sa curiosité, son sens business et sa personnalité. Les attentes des recruteurs sont simples : un processus de réflexion à la fois analytique, structuré, authentique et créatif.  L’interviewer est moins attentif aux réponses qu’au processus de réflexion qui y mène. C’est la capacité d’analyse du candidat qui est testée, sa capacité à raisonner avec un nombre limité d’informations. La bonne méthode de résolution consiste, face à un énoncé souvent bref, à poser les hypothèses nécessaires, interroger l’interviewer pour les valider, puis avancer dans le problème tout en le structurant. Le bon candidat n’hésite pas à évoquer différentes pistes d’analyse pour en choisir une et écarter les autres.

La structure de résolution du cas doit être le fruit d’une préparation minutieuse. Il est indispensable pour le candidat de se préparer à l’exercice du case interview. Cette préparation de longue haleine permet, le jour J, de structurer le cas rapidement, d’identifier les problématiques de l’entreprise et d’avancer de manière structurée. Cette préparation est indispensable, c’est un préalable nécessaire pour prétendre à un poste en Cabinet de Conseil en Stratégie.

Les business case se déclinent en plusieurs grandes familles : introduction d’un nouveau produit sur un marché, ou d’un produit existant sur un nouveau marché, chute des profits, volonté de réduction des coûts, ou installation d’un nouvel établissement, ambition de croissance externe (M&A), ou stratégie à adopter face à la concurrence. Chacune de ses familles suit un schéma d’analyse différent, il faut avoir en avoir couvert le plus grand nombre possible avant le jour J.

LA4  Lire aussi : Pourquoi le conseil en stratégie ? Les 5 raisons qui en font la voie royale

 

Dans un contexte de recrutement ultra-sélectif, nous avons identifié les 10 conseils indispensables à la réussite de vos entretiens.

1 – Arriver en de bonnes conditions : 

Pensez à vous munir du matériel nécessaire (stylo, crayon, bloc-notes, calculatrice, montre et papier). Venez reposé, plein d’énergie et avec une copie imprimée de votre CV au cas où votre interviewer n’en aurait pas. Il est évident que vous devez arriver en ayant assuré votre préparation aux case interviews.

Conseil en Stratégie AlumnEye

2 – Poser des questions pour avancer : 

Cherchez à obtenir davantage d’informations, n’hésitez pas à poser des questions pour avancer. Faites de ces questions une conversation (pour n’être pas le seul à parler). L’objectif de ces questions est de bien comprendre la chaîne de valeur de l’entreprise et de l’industrie dans laquelle l’entreprise évolue.

3 – Ecouter les indices :

Au cours de l’entretien, il est souvent difficile de prêter attention aux remarques de l’interviewer. La pression de l’entretien ne doit pas vous faire oublier que l’interviewer est là pour guider votre analyse : ses indices sont donc précieux et vous devez absolument y prêter attention. Ignorer ces indications aura deux conséquences négatives : vous tromper de problématique et irriter l’interviewer. Ces indices peuvent également être non-verbaux ou paraverbaux : maintenez un eye contact permanent avec votre interviewer pour ne pas passer à côté.

4 – Prendre le temps :

 Après la prise de notes au moment de la présentation du cas par l’interviewer, prenez quelques minutes afin d’organiser votre pensée avant de commencer à analyser le cas. Ne vous précipitez pas sur la résolution. Analysez l’information, même si vous êtes persuadé d’avoir déjà traité un cas similaire auparavant.

Conseil en Stratégie AlumnEye

5 – Ne pas plaquer un framework :

Attention ! Certains cas vous sembleront très familiers, «  classiques ». Méfiez-vous de la facilité. Il est tout à fait possible que l’interviewer vous teste sur un cas très classique, mais il aura souvent une variante au fil du cas qui vous fera « sortir » de votre framework. S’il est nécessaire de maîtriser les différents framework, il est indispensable d’être flexible tout au long du cas et de s’adapter sans cesse aux nouvelles informations données par l’interviewer. La capacité à innover au sein d’une analyse structurée sera vivement appréciée, c’est le fameux « thinking out of the box ».

6 – Structurer sa pensée à l’écrit :

Prenez des notes lisibles et encadrez vos conclusions intermédiaires. Ces conseils auront deux conséquences bénéfiques : vous démontrez que votre démarche est structurée et cette clarté vous permettra de formuler une conclusion rapidement en fin de cas en reprenant vos conclusions intermédiaires. De plus, si vous êtes perdu, ces notes vous permettront de reprendre le fil de votre analyse en vous appuyant sur les premiers résultats établis.

7 – Gérer son temps : 

Votre réponse ne doit pas se perdre en points de détails, l’important est de ne pas perdre l’attention du recruteur. La bonne attitude est de proposer à l’interviewer de développer tel ou tel aspect de votre analyse, avant de vous lancer à corps perdu dans un hors-sujet. Gardez un œil sur votre montre pour vous laisser le temps de conclure.

Conseil en Stratégie AlumnEye

8 – Être numérique et graphique : 

Ajoutez des chiffres à votre analyse, et prouvez ainsi vos capacités de raisonnement quantitatif et de calcul mental. Posez des hypothèses numériques qui vous simplifieront la vie. Utilisez 20% au lieu de 22%. Posez vos calculs pour être sûr de vos chiffres. De même, si vous en avez l’occasion, n’hésitez pas à être graphique (tableau, schéma, graphique), un beau dessin valant mieux qu’un long discours. Une illustration graphique vous permettra de gagner de temps lors de la synthèse.

9 – Résumer le cas à chaque étape :

A chaque « grande avancée » ou « grand blocage », prenez du recul pour résumer la situation. A la fin du cas, avant de présenter votre conclusion, relisez vos notes et vos conclusions intermédiaires. Déroulez votre raisonnement puis formulez vos recommandations.

10 – Être positif : 

Adoptez une attitude positive, et prouvez votre envie. L’interviewer, s’il tente de vous désarçonner, appréciera un candidat qui reste affirmatif et positif. Ne vous braquez pas. Le Conseil en Stratégie est un métier de clientèle : l’aptitude ultime est donc celle à engager un dialogue intéressant et positif avec votre interlocuteur.

 

Conseil en Stratégie AlumnEye

BONUS – Être sympathique :

Le piège classique en entretien consiste à oublier que votre interviewer choisit avant tout son prochain collègue. Vous devez donc, à travers l’entretien, démontrer vos soft skills : maturité, réflexion et structure, certes, mais aussi humour, curiosité, leadership et créativité.

 

 

LA4  Lire aussi : Les 5 étapes de l’entretien de conseil en stratégie par un ex BCG

 

Pour aller plus loin :

–       Case in Point, de Marc Cosentino : s’entrainer à plusieurs est idéal après une phase indispensable de préparation individuelle.

–       Séminaire AlumnEye Conseil en Stratégie : une préparation intensive avec des consultants des cabinets Tier 1.

Moins de 1% des postulants décrochent une offre dans les meilleurs cabinets de Conseil en Stratégie. Une préparation est indispensable pour avoir une chance de passer les étapes successives du processus de recrutement. Les points clés de la préparation AlumnEye ? Un véritable consultant Tier 1 maîtrisant tous les trucs et astuces de l’entretien est l’interlocuteur le mieux placé pour vous accompagner dans votre préparation. En plus, vous accédez à tous les comptes-rendus d’entretiens. Calcul mental, case cracking, market sizing, mais aussi préparation au fit et au slide writing, autant d’épreuves techniques qui font le tri pour garder que les candidats ayant suivi une préparation solide ! N’hésitez plus, vous n’avez qu’une chance pour faire la différence, découvrez nos offres en Conseil en Stratégie.

 

Formation Conseil en Stratégie

Découvrez les fiches PrepFinance

 

Vous aimerez peut être aussi...