Costume d’entretien : les 10 commandements

Tu auras beau avoir passé tes tests numériques, revu tes brain teasers et lu le Financial Times quotidiennement, si tu arrives à ton entretien dans la mauvaise tenue, tes chances de succès seront fortement réduites. Alors que choisir entre les pantalons à Bretelle de Gordon Gekko, le chapeau haut de forme de George Banks ou le costume Valentino ensanglanté de Patrick Bateman ? AlumnEye vous guide pour éviter le faux pas !

Commandement numéro 1 : Le classicisme tu adopteras

Oublie tous tes clichés sur Wall Street : les costumes à grosses rayures craie, les pantalons amples, les chaussures italiennes à bout pointu… tout ça, c’est so 90’s ! Voici une liste d’éléments qui t’aidera à saisir le dress code du banquier contemporain et à faire bonne impression en entretien.

Fans des chemises Nodus ou Kenzo ? Désolé, mais tu vas devoir  les laisser au placard pour ton stage et t’adapter au formalisme de l’univers de la finance. Alors range ton costume The Kooples aux revers extra fins et laisse les cravates fils aux nostalgiques de David Bowie.

Une tenue classique, c’est avant tout des couleurs sobres et sombres. Pour ne pas faire de faute de goût, le plus simple pour commencer une garde-robe de costumes est le bleu marine ou le gris anthracite, uni de préférence. Si tu te sens à l’aise pour porter de fines rayures, lance toi, mais évite à tout prix les rayures craies qui te feront passer pour un mafioso tout droit sorti des années trente.

On observe parfois des gens porter des costumes noirs dans l’industrie. C’est à l’origine une faute de goût, mais sa pratique rentre dans les mœurs. Le noir est à l’origine plutôt réservé pour les soirées, les enterrements,… et pour les tenues de garçons de café. Alors évite l’effet « men in black » et privilégie différentes teintes de bleus ou de gris.

 

Commandement numéro 2 : Les proportions tu respecteras

« Le beau c’est la mesure et la proportion » nous disait Platon. Même si ses contemporains étaient plutôt branchés « toge  & sandales » que « costume & derbys », Platon avait bien raison sur ce point : porter un costume mal taillé qui ne correspond pas à tes proportions ruinera totalement ta silhouette, et une partie de ta crédibilité avec.

Donc le Jour J, rappelle-toi des conseils du père de la philosophie et mets un costume bien taillé :

  • Pour l’allure générale, choisis une belle coupe cintrée qui met en valeur ton buste tout en faisant ressortir tes épaules et le haut de ton dos. Attention aux costume trop slim (certains costumes Zara ou the Kooples) qui font trop sport : c’est hors propos dans le domaine de la finance ou du conseil.
  • Pour la veste, sa longueur idéale s’observe lorsqu’elle s’arrête au niveau de la paume de ta main lorsque tes bras reposent le long de ton corps. La veste ne doit jamais descendre en dessous des fesses.
  • Pour les épaules, l’épaulette doit s’arrêter sur le tomber de l’épaule et non flotter au-dessus de son prolongement. C’est vraiment un point important. Des épaulettes trop larges donneront l’impression que tu as pris le costume de ton grand père ou que c’est la première fois que tu en mets un.
  • Pour la longueur des manches, on doit voir en permanence un centimètre de ta chemise (blanche de préférence) dépasser de ta veste : c’est une subtilité qui permet de faire une « rappel de couleurs ».
  • Pour  la longueur du pantalon, elle doit être telle qu’un léger pli vient se former au-dessus de tes chaussures (impeccablement cirées).
LA4  Lire aussi10 conseils pour réussir ses entretiens en finance

 

Commandement numéro 3 : L’harmonie des couleurs et des motifs tu observeras

C’est ce qui te distinguera d’un clown en costume ou d’une rock star excentrique. Une chemise blanche (impeccablement repassée) est une pièce de bon goût intemporelle qui fait toujours bonne impression. D’autres couleurs claires sont envisageables : rose, bleu, beige,… Les chemises à motifs sont plus risquées car certains tissus à rayures ou carreaux peuvent parfois avoir un effet un peu « cheap » ou « textile caleçon ». Nous recommandons donc plutôt les couleurs unies qui garantissent le sans faute au niveau du goût, même s’il existe des chemises rayées très raffinées.

Autre aspect important : ne mélange pas les motifs, un seul suffit. Ne jamais s’aventurer dans des combinaisons du style « chemise à carreaux, cravate à pois et costume rayé ». Rappelle-toi du premier commandement : reste simple et classique. Un costume bleu marine, avec une chemise unie claire sur laquelle vient trancher une cravate un peu plus vive avec des rayures discrètes, est un ensemble qui tient parfaitement la route.

Ça, c’est trop : tu passes des entretiens, pas un concours de dandysme

Si vous souhaitez obtenir quelques conseils supplémentaires pour bien assortir votre costume avec votre chemise et votre cravate, n’hésitez pas à aller consulter ce guide réalisé par la marque de chemises Office Artist.

Commandement numéro 4 : Ton confort tu ne sacrifieras pas

Comme ton costume sera ta seconde peau, mieux vaut que tu te sentes à l’aise dedans, surtout quand tu as des journées de quatorze heures. Alors dis adieu aux matières synthétiques qui n’ont leur place que dans tes affaires de jogging et choisis des costumes en laine uniquement. Ce n’est pas une fantaisie : la coupe est certes importante, mais la matière l’est au moins autant (songerais tu à porter un costume en papier même s’il était bien taillé ?).

Les matières synthétiques empêchent ta peau de respirer et n’évacuent pas la transpiration. Opte pour les matières naturelles (laine) qui régulent mieux la température, car sinon tu perdrais tous les avantages d’un costume bien taillé s’il l’est dans les mauvaises matières, puisque tu transpireras plus et tu seras moins à l’aise.

 

Commandement numéro 5 : Tes chaussures tu cireras

Tes chaussures doivent être cirées et lustrées tout en étant assorties à ta ceinture. Le noir est la meilleure option. Évite les chaussures pointues qui évoquent les sorties en boîte. Reste simple : une paire de derby ou de richelieu fait parfaitement l’affaire.

 

Commandement numéro 6 : Les chaussettes noires tu porteras

Là encore, tu passes des entretiens, pas un concours de dandysme, alors laisse de côté tes chaussettes un peu flashy et fancy : ici, seul le noir est roi. Autre détail important : tes chaussettes doivent bien remonter au tiers de ta cheville. Il n’y a rien de pire que de voir un bout de cheville avec quelques poils qui dépassent du pantalon quand une personne est assise.

LA4  Lire aussi : Votre niveau d’anglais répond-il aux attentes en entretien ?

 

Commandement numéro 7 : Les codes tu observeras

Il y a des choses à faire et à ne pas faire qui paraissent évidentes mais qui sont souvent oubliées. Tu dois toujours déboutonner ta veste avant de t’assoir. Si tu oublies ta veste va bailler : tu observeras alors un écart disgracieux entre ton buste et ta veste. De nombreux plis vont alors s’accumuler autour de ce malheureux bouton que tu as oublié de déboutonner, mettant ainsi ton erreur en évidence.

En matière de boutonnage les codes sont stricts : on ne boutonne que celui du haut sur une veste deux boutons ; on ne boutonne que celui du milieu et parfois celui du haut sur les trois boutons. Celui du bas ne sert à rien dans les deux cas.

 

Commandement 8 : Du raffinement tu montreras

En respectant tous les commandements précédents, tu te démarques déjà de la plupart des candidats. Mais rien ne t’empêche d’aller plus loin !

Par raffinement, j’entends des détails simples mais qui font bon effet : une chemise à poignets mousquetaires (boutons de manchette), une montre simple et élégante, un petit accessoire en plus (une pince à cravate ou une pochette en soie)…

Attention à ne pas en faire trop tout de même : cumuler pince à cravate, pochette en soie et bouton de manchette ferait « show off ».

 

Commandement numéro 9 : Le Show Off tu refuseras

Don’t wear Hermès ties, ever. You have to earn it”. Voilà ce qu’on peut lire sur le compte Twitter de Goldman Sachs Elevator. Ce conseil est véridique : pas la peine de débarquer avec une ceinture Hermès et une montre « tape à l’œil » en entretien !

N’oublie pas que la personne qui sera assise en face de toi est là pour te juger et pour savoir si elle voit en toi un collègue potentiel. Alors abstiens-toi de lui envoyer une image clinquante et artificielle.

 

Commandement numéro 10 : La classe tu auras

Ce dernier commandement est le plus important ! Respecte les précédents et tu seras dans ton élément. Avec une bonne tenue et le respect des codes vestimentaires, le tout assorti de la formation AlumnEye et de ta préparation personnelle, tu pourras aller à tes entretiens préparé et confiant.

LA4  Lire aussi : Les 18 livres à avoir lu avant ses entretiens en finance

 

Découvrez les formations AlumnEye

 

Vous aimerez aussi...