Qui s’est déjà demandé quelle serait la bonne combine de la Working Girl pour avoir l’air smart au travail ? Certainement tout le monde. Mais lorsque l’on est une femme, et que l’on souhaite débuter sa carrière dans les milieux exigeants et toutefois assez masculins que sont la finance ou le conseil en stratégie, la réponse n’est résolument pas évidente. Vous trouverez ici un petit guide pour garder un certain style (le look Linette Scavo étant à proscrire), tout en évitant le look panthère d’Ivanka Trump. En somme, révélez la Rachel Zane qui est en vous !

 

Conservatisme et non conformisme

Dans l’univers de la banque ou du conseil, la discrétion reste de mise, bien qu’il soit possible de vous distinguer. Le costume féminin et le tailleur sont les premiers uniformes que les femmes se sont appropriés dans ces environnements depuis les années 60s (oui, c’est à partir de là que l’on peut observer une significative hausse des effectifs féminins). Intemporels, ils sont une valeur sure, à condition de suivre quelques règles de base. D’abord, la jupe ne devrait jamais être trop courte. La blouse peut se substituer à la traditionnelle chemise blanche, voire certains tops décontractés avec des manches (hors métiers de vente), s’ils sont portés sous une veste. Concernant les couleurs, c’est à l’appréciation de chacune, et dans la limite de ce qui est acceptable comparé à vos collègues. Par exemple, en France, le blanc rosé est toléré, pas le rose. On pratique pourtant le Pink Friday sur Canary Wharf. Enfin, le décolleté plongeant ne saurait être toléré.

LA4Lire aussi : La garde-robe masculine idéale pour son premier job

 

Halte au bling bling

Si certains prestigieux banquiers ont pu oublier que le plus gros signe de richesse est la sobriété, lorsque l’on commence, autant ne pas se faire remarquer. Les accessoires ont alors toute leur importance. Prenons les sacs : un sac de marque peut avoir sa place dans une tenue, si et seulement si on le remarque par sa qualité et non son aspect ostentatoire. Il en va de même pour les bijoux : les premiers jours, laissez de côté la bague de vos 20 ans et sondez l’ambiance de l’équipe, notamment si d’autres femmes travaillent avec vous. D’autres petits détails sont cruciaux ; le vernis par exemple, saura se faire discret. Enfin, on évitera la surcharge de bijoux car, comme le dirait Cristina Cordula « Ma chérie, tu es banquier, pas sapin de Noël ».

Les intemporels ont un très bon ROI

Fini les temps où vous étiez stagiaire … et fini le salaire de stagiaire. Votre premier job doit aussi être l’occasion d’investir dans des intemporels de qualité, bien taillés, qui s’enfilent sans réfléchir le matin à 5h45. Misez sur les chemises et blouses blanches et crèmes, pantalons fuselés noirs et gris foncés, ou encore robes simples mais impérativement taillées à votre morphologie. Il est possible de trouver ces petites merveilles chez Sezane, APC, Alice + Olivia, Antonio Berardi, Theory, Comme des Garçons, By Marlène Birger, Carven, Jil Sander, DA/DA DIANE DUCASSE, Agnès B… Voir les sites Net à porter et L’exception.

Les conseils de mamie Buffet

  • On s’habille en fonction de son âge. Cela vaut pour les quarantenaires comme pour les trentenaires : la méméisation ne boostera pas votre crédibilité.
  • En été, les manches longues et la petite laine ne sont pas une option. C’est qu’aux côtés de nos collègues masculins en costume, la climatisation tournera à plein régime.
  • Du pareil … mais pas au même : il est possible de dépareiller un ensemble, à condition que ce soit fait avec élégance (voir notre sélection de looks).
LA4Lire aussi : Costume d’entretien : les 10 commandements

 

Tips et idées de génie

  • La jupe longue « midi » portée de façon moderne et casual avec des talons et un haut souple.
  • Le tailleur pantalon se porte slim, mais aussi large. Quant à la veste, elle peut être cintrée ou ceinturée, Vue chez la créatrice Diane Ducasse ici : http://dadaparis.com/
  • Des derbys foncées sauveront celles qui ne portent pas de talons.
  • L’allure stricte mais moderne : le costume à rayures tennis se porte épuré, façon garçonne. Il est possible de le féminiser avec un bijou et une paire de talons.
  • L’esprit sporty : optez pour un Teddy sur votre pantalon de bureau. Les sweets de belle qualité se portent sur la chemise, avec un beau collier.
  • Le masculin/féminin, LA valeur sure. C’est un bon moyen de porter des pièces plus stylée ou décalées, tout en respectant les codes de l’entreprise.
  • Enfin, structurée, vivez le conceptuel avec des lignes. On en abuse sur les manteaux, les pantalons unis, les chemises décalées et on assagit le tout avec des pièces classiques.

 

Don’ts

  • Les collants couleur chair et les mis bas qui plissent.
  • Les chemises trop cintrées, à moins d’avoir le corps de Karlie Kloss et le cerveau de Georges Soros.
  • L’orthodoxie qui souhaite que nous portions des talons tous les jours : adoptez les babies et autres alternatives confortables aux escarpins (vu chez Sézane notamment).

 

Le chantier des accessoires

S’il va de soi qu’il ne faut pas en faire trop, ni étaler tous ses diamants pendant sa période d’essai, voici quelques conseils à adopter :

  • Les bagues : il est préférable de choisir des pièces de qualité, qui ne rouillent pas sur le doigt. On privilégie des choses simples et non clinquantes.
  • Les bracelets : attention à ce qu’ils ne vous gênent pas dans votre travail, et ne soient synonymes de nuisances sonores.
  • Les colliers :  à accorder avec le reste de la tenue. Minimaliste, elle acceptera un gros collier fantaisie. Sinon, on préfère les sautoirs discrets et autres pièces classiques.
  • Le sac à main : pratique il sera. Mon conseil serait d’éviter les sacs ostentatoires et les cabas plexiglas de chez Primark. Encore une fois, tout est une question de juste milieu, du moins lorsque l’on est junior … La bonne idée : la jeune marque Léo et Violette.

 

En fin de compte, l’habit fait beaucoup le moine

  • Gardez à l’esprit que la tenue contribue à forger l’image que l’on renvoie. Ce n’est donc pas quelque chose à prendre à la légère.
  • Cela doit être un moyen de gagner de l’assurance : il s’agit d’être à l’aise toute la journée dans des vêtements qui nous correspondent.
  • Gage de crédibilité, votre tenue induit la confiance que l’on peut vous accorder. Pensez donc toujours à l‘interlocuteur ou au client que vous avez en face de vous et adaptez-vous au message que vous souhaitez transmettre.

 

Lina GHAYOR

AlumnEye prépare les candidats entretiens en Banque d’Affaires, Finance de Marché et Conseil en Stratégie.
>Plus de 1500 candidats coachés
>Un réseau dans les plus grandes banques et cabinets de conseil