AlumnEye accueille Blackstone au capital pour viser l'international

Le fonds de Private Equity Blackstone annonce une participation à hauteur de 30 millions d’euros dans l’organisme de formation AlumnEye, leader de la formation et du recrutement en Private Equity et en M&A.
Le contexte d’euphorie lié à la sortie du Classement 2021 des fonds de Private Equity par les étudiants des Grandes Écoles, réalisé par AlumnEye et Junior ESSEC, a pesé lourd dans les négociations.
Stephen Schwarzman, PDG et cofondateur de Blackstone, et Michael Ohana, PDG et fondateur d’AlumnEye, annoncent ce partenariat stratégique de long terme au lendemain de la sortie de ce classement inédit.
La transaction devrait ainsi permettre au numéro un du Private Equity de conserver cette place au classement, tandis que ce sera l’opportunité pour AlumnEye de se développer en ouvrant plusieurs antennes à travers le monde.
Il y a fort à parier que seront au moins concernés Londres, New-York et Hong Kong, où le leader de la formation en finance a déjà su y développer un joli réseau de professionnels en banques d’affaires.
Cette participation, bien que minoritaire, s’annonce donc comme l’investissement à suivre absolument, puisque le rapprochement de deux géants ne peut pas se faire sans assombrir un peu l’avenir de leurs concurrents.
ndlr : ce post date du 1er avril 2021 🐟


Clown en peluche appuyé sur un paquet de popcorn

Les 10 comptes de memes Instagram à suivre en Finance

Warren Buffett a dit un jour : « Quand des gens intelligents expliquent leurs idées à un orang-outang, cela améliore la qualité de leur prise de décision. ». Nul besoin d’être fan de dystopies pour comprendre que Warren Buffett n’a pas regardé La Planète des singes. Orang-outang ou génie, découvre sans plus attendre le top 10 des meme accounts en Finance sur Instagram. Un classement qui ne te conduira pas chez Goldman Sachs, ni chez McKinsey, mais qui te rappellera qu’il y aura toujours un trader dont tu pourras te moquer.

 

1. Finance God (@finance_god – 252K abonnés)

Avec un nom aussi sobre qu’une cravate Hermès nouée au cou d’un analyste stagiaire, finance_god vient tout naturellement en tête de notre classement. Sachant aussi bien dépeindre les difficultés de la vie d’un banquier d’affaires que s’inquiéter du bien-être de certains entrepreneurs à succès, ce compte saura égayer tes soirées en tête-à-tête avec Excel. Prends ses blagues pour des conseils d’investissement et peut-être qu’à l’avenir tu ne passeras pas à côté du BitCoin.

 

Meme Finance God

 

2. Trading is living (@tradingisliving – 33,2K abonnés)

Avec un nom aussi original qu’un stage en audit comme première expérience, tradingisliving est là pour aider chaque trader en herbe à atteindre ses rêves. Si tu es du genre à tout investir sur des YOLO bets, passe ton chemin ce n’est pas ici que tu trouveras du soutien.

 

Meme Trading Is Living

 

LA4Lire aussi : Faire carrière en M&A : les conseils d’Irakli, ex-banquier chez Rothschild

 

3. Wall Street Memes (@wallstmemes – 44,6K abonnés)

La médaille de bronze… Si la troisième place avait un visage ce serait celui de ton pote de promo qui a passé tous les entretiens des MBB et qui t’assure être super content de finir chez Publicis Sapient. Tu le félicites mais au fond de toi tu sais très bien que c’est un appel à l’aide. Pour le consoler, tu lui conseilles de dépenser tout son bonus sur des actions Kodak.

 

Meme wallstmemes

 

4. Entreprenewer (@entreprenewer – 24,8K abonnés)

La quatrième place, le billet pour l’Europa League, le champ de bataille acharné du Sigem. Naguère bien connu des Lyonnais, le pied du podium réserve toujours son lot de surprises. Toi tu es différent, tu es un entrepreneur. Tu n’es pas comme tous ces jeunes qui veulent finir en Private Equity, non pas du tout. Toi tu es innovant, tu es un précurseur, tu suis l’actualité des startups depuis le collège, tu connais le discours de Steve Jobs à Stanford sur le bout des doigts. Tu sais ce que tu veux faire plus tard, tu veux faire carrière en Venture Capital. Tu n’es pas original et tu t’habilles mal.

Meme entreprenewer

 

5. Buffett’s broker (@buffettsbroker – 22K abonnés)

« Parfois il faut s’inspirer des meilleurs pour devenir le meilleur. » – Ton Chief Happiness Officer. Au milieu de tous ces comptes Instagram inspirants, dopés aux photos de Rolex et de McLaren P1, tu te sens minable ? Tonton Warren est là pour toi.

PS : Si vous vous abonnez tous à ce compte, on gagnera un mug chacun à l’effigie de Warren Buffett. Alors s’il vous plaît, ne vous abonnez pas !

 

Meme buffettsbroker

 

    TÉLÉCHARGE LE GUIDE DE LA FINANCE GRATUITEMENT

Rédigé par des pro, ce guide décrit les métiers de la finance et t'aidera à y voir + clair dans ton orientation !

 

6. Litquidity (@litquidity – 493K abonnés)

À la sixième place, on retrouve litquidity. Ça y est, on y est : le ventre mou du classement. En parlant de ventre mou, vivement que les salles de sport rouvrent, c’est la première année où tes bonnes résolutions n’incluent pas un abonnement Basic Fit à 20€/mois. À défaut de perdre du poids, tu ne perdras pas ton argent au moins.

Meme litquidity

 

7. Queenofcorporate (@queenofcorporate – 30,7K abonnés)

Queenofcorporate (attention pas de s, au risque de tomber sur un compte bien plus ennuyeux) arrive en 7e position. Ici, tu pourras mêler tes références à la pop culture avec les joies du télétravail. De Zack & Cody aux Kardashian, tout est bon pour réconforter les millenials ayant perdu le goût de vivre.

 

Meme queenofcorporate

 

8. Wallstreetconfessions (@wallstreetconfessions – 104K abonnés)

Sous ses airs de balance ton cabinet, wallstreetconfessions donne la parole aux banquiers d’affaires tout en réservant son lot de pépites. Si tu pensais qu’en Finance il n’y avait pas de place pour l’humour, c’est que tu n’étais pas assez à l’écoute.

 

Meme wallstreetconfessions

 

LA4Lire aussi : Conseil en stratégie : quelles perspectives de carrière ?

 

9. Otherbondgirl (@otherbondgirl – 20,1K abonnés)

Tu cherches des conseils d’investissement sur Reddit (r/wallstreetbets) ? Tu as tout misé sur GameStop ? Ce compte est fait pour toi. Toujours en avance sur ton temps, tu n’as pas peur d’être un précurseur. Finalement les règles ne signifient rien si elles ne sont jamais bafouées.

 

Meme otherbondgirl

 

10. Houseofhardos (@houseofhardos – 10,3K abonnés)

AMF, Bloomberg, Udemy course in Python, tu as même ton propre blog de recherche en Finance (dans lequel tu résumes très subtilement des articles du Financial Times). Certes tu ne passes pas les screenings, certes tu as sûrement perdu ton temps, mais tu es quelqu’un de bien. Tu persévères et fais preuve de résilience, malgré tout tu commences à fatiguer ? Si seulement il existait une formation pouvant t’aider…

 

Meme houseofhardos

 

Bonus : AlumnEye (@alumneyenetwork – 13,2K abonnés)

Comment ça ? Tu n’es toujours pas abonné(e) à notre compte Instagram ? Et après tu t’étonnes de ne toujours pas avoir décroché d’entretien dans les Bulge Brackets… Actualité financière, Zoom métier, articles du blog, tu trouveras aussi les meilleurs memes sur notre compte. Reste bien connecté(e), tu pourras même poser tes questions d’orientation (« M1 Rennes SB, prez JE, P1 RH Pepsico, possible P2 Off-cycle Rothschild M&A ??? ») et tu ne rateras plus aucun de nos lives.

 

Meme AlumnEye

 

 

Sam M’TAR, étudiant à Grenoble Ecole de Management et responsable éditorial du blog AlumnEye

 

 


Logos de Junior ESSEC Conseil et AlumnEye séparés par un axe vertical

AlumnEye et Junior ESSEC signent un partenariat d'un nouveau genre

AlumnEye x Junior ESSEC, deux pionniers et leaders dans leur domaine 

 

AlumnEye est la première structure française de préparation aux entretiens en Banque d’Affaires, Finance de Marché et Conseil en Stratégie. Fondée en 2012 par Michael Ohana, diplômé de l’ESSEC Grande Ecole, la structure a été pionnière dans l’accompagnement des candidats dans le processus ultra-sélectif des recrutements en Finance et en Conseil en Stratégie. Forte d’un puissant réseau de 4 000 anciens et d’un savoir-faire qui s’enrichit depuis 8 ans, AlumnEye a diversifié son offre depuis 2017 sur la chasse de tête et sur la formation professionnelle en entreprise.

 

Junior ESSEC Conseil est la Junior-Entreprise de l’ESSEC Business School. Fondée en 1967 et à l’origine du mouvement des Junior-Entreprises, Junior ESSEC est le premier cabinet de conseil étudiant à avoir vu le jour. Avec 1,7 million d’euros de chiffre d’affaires en 2020 et ses 250 études par an, elle est aujourd’hui reconnue comme étant la Junior-Entreprise la plus performante au monde. Forte de ses 16 Chefs de Projet en année de césure (8 juniors et 8 seniors ayant déjà conduit plus de 50 études chacun),Junior ESSEC réalise chaque année plus de 40 missions spécifiques pour des Fonds de Private Equity ou des Cabinets de Conseil, et travaille également avec la majorité des acteurs du CAC40. Leurs travaux interviennent dans le cadre de projets divers : études de marché, études de potentiel, screening de prospects ou de cibles d’acquisition, customer surveys, veilles, benchmarks.

LA4Lire aussi : Master in Finance de l’ESSEC : les secrets des Alumni

 

AlumnEye x Junior ESSEC, des valeurs et des intérêts communs

 

Le partenariat officialisé entre Junior ESSEC et AlumnEye s’inscrit en droite lignée de la filiation historique entre les deux structures, qui partagent des valeurs communes.

 

Ainsi, les deux s’illustrent comme précurseurs dans leurs domaines,
Junior ESSEC étant le premier cabinet de conseil étudiant à avoir vu le jour et AlumnEye ayant démocratisé la formation aux processus de recrutements en Banque et en Conseil. Cet esprit pionnier commun émane directement de l’ESSEC Business School, point de départ pour Junior ESSEC et AlumnEye, dont l’ambition a toujours été de transmettre cette valeur à ses étudiants.

 

Enfin, la proximité entre Junior ESSEC et AlumnEye s’illustre par la nature même de leur activité. En tant que side-actors du secteur de la finance et du conseil, toutes deux sont animées par l’objectif d’apporter une réelle plus-value pédagogique à leur contenu et de placer l’étudiant au centre de leurs réflexions opérationnelles, sans oublier la croyance en l’importance de la rigueur et du travail pour réussir.

 

    TÉLÉCHARGE LE GUIDE DE LA FINANCE GRATUITEMENT

Rédigé par des pro, ce guide décrit les métiers de la finance et t'aidera à y voir + clair dans ton orientation !

 

Un partenariat ambitieux de long terme

 

Le partenariat donne déjà naissance à de nombreux projets. En organisant deux conférences par an sur le campus de Cergy, Junior ESSEC et AlumnEye permettent aux étudiants de l’ESSEC d’avoir une première introduction dès octobre aux processus de recrutement en Banque d’investissement. La première d’entre elles, Break Into Banking, a eu lieu le mercredi 14 octobre 2020 au sein du Grand Amphithéâtre de l’ESSEC Business School, sur son campus de Cergy. La prochaine conférence, qui devrait avoir lieu en février prochain, portera cette fois-ci sur les compétences techniques à développer et sur les détails précis des processus de recrutements afin de décrocher un stage au sein d’une Banque d’Affaires prestigieuse.

LA4Lire aussi : La solution si vous n’avez pas décroché de Summer Internship en banque

 

Photo prise depuis le public d'une conférence AlumnEye au sein de l'amphithéâtre de l'ESSEC

Ainsi, la complémentarité forte entre les deux structures donnera lieu à des réflexions communes relatives à la finance d’entreprise de manière plus générale et laisse entrevoir l’émergence de nouveaux projets communs significatifs dans les mois à venir.

 


loup en laisse

La journée de Fred, stagiaire dans le fonds d'investissement d'un ami de Papa

Cet article a été rédigé par Samuel Fitoussi, créateur du blog satirique à succès La Gazette de l’Étudiant. Vous trouverez l’intégralité de ses textes à ce lien : https://www.facebook.com/LaGazetteParSam

 

Pendant qu’Antoine est à Mykonos, Fred est en stage à Paris, dans le fonds d’investissement du meilleur ami de son père (stage qu’il n’a pas obtenu sur piston puisqu’il a envoyé un CV). Récit de ses premiers jours de stage.

 

1er jour:

 

8h11. Au 11ème de ses 13 réveils, Fred se réveille.

Il gobe un petit déjeuner, enfile son costume et prend une petite mallette (vide – c’est juste pour le style). Il se regarde dans le miroir: il a l’impression d’être le Loup de Wall Street.

9 h. Il arrive au bureau. Bernard, son maître de stage, l’accueille avec enthousiasme.

« Salut Fred ! Comment va ton père ? Tiens installe-toi ici et mets-toi à l’aise. Je repasse dans quelques minutes te donner du travail. »

Mais Bernard ne repasse pas.

Heureusement pour Fred, l’écran de son ordinateur n’est pas visible par les autres employés. Il passe donc le reste de la journée sur Facebook, en veillant à garder un air très sérieux pour qu’on croie qu’il travaille.

LA4Lire aussi : Coronavirus : quel impact sur le recrutement en Finance ?

 

2ème jour :

 

11 h. Fred arrive au bureau (ses réveils n’ont pas sonné). Il a honte d’y être si tard, mais comprend vite, un peu déçu, que personne n’a remarqué son absence.

Pendant 45 minutes, il attend, patiemment assis à son « desk », qu’on vienne lui assigner une mission. A 11h45, il prend son courage à deux mains et va voir Bernard:

« Je peux faire quelque chose pour vous ? »

« Ah Fred ! Non c’est gentil, pas tout de suite, peut-être plus tard ».

Fred est plutôt satisfait : il a proposé d’aider, on ne lui a rien donné, il peut donc recommencer à ne rien faire, mais la conscience tranquille.

 

3ème jour :

 

9 h. Assis à son desk, Fred attend avec impatience le déjeuner : ses deux meilleurs amis sont de passage à Paris pour la journée et il prévoit de les retrouver à 14 heures dans un restaurant du quartier.

13 h 30. Bernard (le maître de stage) se rappelle que Fred (le personnage dont je parle depuis tout à l’heure) existe.

« Salut Fred, ça va ? Désolé j’étais un peu sous l’eau ce matin. Viens je t’emmène déjeuner. »

« Euh… D’accord, merci beaucoup»

Le repas dure plus d’une heure. Bernard encourage Fred à lui poser des questions, lui parle de son métier et évidemment, paye le déjeuner.

Fred, bien que triste de n’avoir pas vu ses amis, est satisfait : il a renforcé son réseau professionnel (il parlera longtemps de ce fameux « lunch avec le Big Boss »). Bernard, lui, est ravi: ce déjeuner lui donne le droit de ne plus s’occuper de son stagiaire pendant au moins deux jours.

LA4Lire aussi : La journée de Charles stagiaire en M&A

 

4ème jour :

 

9 h. Fred met à jour son profil LinkedIn (il est en stage du 28 Juillet au 11 Août, donc sur LinkedIn, 2 mois : Juillet et Août).

11 h. 6ème aller-retour aux toilettes (sa nouvelle technique innovante pour faire passer le temps).

15 h. Il prend en photo un écran Bloomberg avec pleins de petits graphiques qu’il ne comprend pas. De quoi impressionner sa communauté Instagram.

    PRÉPARE TES ENTRETIENS TECHNIQUES EN CORPORATE FINANCE

Découvre gratuitement les questions techniques en entretien de M&A, Private Equity, etc., corrigées par un pro.

5ème jour :

 

Ce jour-là, la canicule atteint des sommets à Paris. Les autres employés viennent en t-shirt depuis une semaine, mais Fred continue à mettre sa veste et sa cravate : le style passe avant tout. Dans le métro, il transpire. Une souffrance nécessaire.

15h. Fred réalise qu’il a commis une grave erreur : oublier son chargeur d’iPhone chez lui. De 15 à 18 heures, il s’ennuie donc encore plus que d’habitude.

LA4Lire aussi : Les métiers et secteurs de la finance : Interviews AlumnEye

 

6ème jour :

 

9 h 30. Bernard vient voir Fred à son desk.

« Salut Fred ! Si tu n’es pas trop occupé j’ai quelque chose pour toi. Sur ce document Excel j’aimerais que tu inverses les lignes et les colonnes, et que tu changes l’ordre en suivant le Template que je vais t’envoyer par mail. Il faudra tout faire manuellement je pense. »

« Pas de problème je m’en occupe, » répond Fred avec une légère envie de se suicider.

20 h. Fred rejoint des amis pour diner. Il avait rendez-vous à 19h30 mais fait exprès d’arriver en retard, encore en costume, pour pouvoir sortir sa phrase préférée :

« Désolé j’ai été retenu au taf. Grosse journée, je bosse sur un projet Blockchain que je dois pitcher au CEO demain.»

 

par Samuel Fitoussi, créateur du blog satirique à succès La Gazette de l’Étudiant

 


Ado qui pleure sur son smartphone

La journée de Charles, stagiaire en M&A

Cet article a été rédigé par Samuel Fitoussi, créateur du blog satirique à succès La Gazette de l’Étudiant. Vous trouverez l’intégralité de ses textes à ce lien : https://www.facebook.com/LaGazetteParSam

 

Mardi, 8 heures, Charles se réveille. Pas le temps de rester au lit, il a une carrière à mener. Il boit un café, enfile son costume (il est tout excité : sa chemise vient de sortir du pressing), et se dirige vers le métro. Il réussit du premier coup à monter dans une des rames bondées de la ligne 9 ; c’est une bonne journée qui s’annonce.

 

Arrivé au bureau, dans le 8ème arrondissement de Paris, Charles lâche un “salut les filles” à l’attention des autres stagiaires – sa grande blague – et se rend à son desk. Hier, à minuit, il a envoyé au Partner la présentation Powerpoint sur laquelle il bosse depuis 10 jours. Ce matin, il a reçu les retours : mauvais alignement des éléments sur les slides 7, 9 et 13, trop peu d’informations à la slide 4, trop d’informations à la slide 3, code couleur incohérent en bas de la slide 17, bref, à refaire d’urgence, le meeting avec le client est ce soir.

LA4Lire aussi : Mais au fait, à quoi sert le M&A ?

 

Sans broncher, Charles se met au travail. Cette vie, il l’a choisie, et ce stage, il a sué pour l’obtenir : il a passé la moitié de sa deuxième année à l’ESCP à postuler, tests en ligne, assessement centers, bref, la totale, le tout pour n’essuyer presque que des refus (dont 2 au dernier round, un crève-cœur). Alors maintenant, quand on lui ordonne de refaire des slides, il se tait et il profite.

 

A midi, il renvoie la présentation, et écrit : « Hello, thanks pour tes retours, j’ai fait les modifs, let me know ce que tu en penses. Merci 🙂 » . Tellement corpo, il adore rédiger ce genre de mails.

 

    LES SECRETS DU RECRUTEMENT EN FINANCE

Obtiens gratuitement 30 min de vidéo pour comprendre comment faire la différence sur des milliers de candidats.

 

Une demi-heure plus tard, Charles a rendez-vous pour déjeuner Boulevard Haussmann avec Guillaume, stagiaire dans une boutique de M&A juste à côté. Guillaume et lui se sont rencontrés la semaine dernière en soirée. Totalement ivres, ils avaient longtemps parlé de cul et de foot, avant de se rendre compte qu’ils travaillaient tous les deux en M&A. Ils s’étaient alors repris, s’étaient ajoutés sur LinkedIn, et avaient calé un déjeuner.

 

Après un petit quart d’heure de small talk («ma boite est plutôt spécialisée en mid-caps », « ah nous aussi mais plutôt sell-side » « vous faites aussi des levées de fonds ? » « Oui mais que pour des séries A »), on passe aux choses sérieuses.

– Je cherche un stage en Private Equity en deuxième partie de césure, déclare Guillaume.

– J’ai un bon ami en stage chez Ardian, je peux te mettre en contact si tu veux, répond Charles.

 

13h20. Petit moment de fierté en payant avec sa carte ticket restau gold platinum, puis retour au bureau. Charles est plutôt satisfait de son dej : Guillaume lui doit un service ; un jour ou l’autre, il lui rendra.

 

En début d’après-midi, Charles n’a pas grand-chose à faire. Il en profite pour planifier sa sortie de samedi soir avec ses potes : ce sera La Clairière. Un banquier d’affaires à La Clairière ? Il a un peu honte, mais il se rassure : ses potes, restés en enfance, penseront à s’amuser, alors que lui, plus mature, sera à l’affut de toute opportunité de networking.

LA4Lire aussi : Stage en M&A : à quoi s’attendre ? 3 AlumnEye témoignent

 

A 18 heures, Charles reçoit un message d’un ami qui lui propose de dîner. Impossible. « Désolé mec je taff sur un gros deal je vais finir tard, d’ailleurs je ne peux pas te dire sur quoi je bosse parce que j’ai signé un confidentiality agreement tu comprends ? Bref j’ai peut-être une dispo pour petit-déjeuner mardi prochain, ça t’irait ? »

 

20h30. Comme tous les soirs, Charles et les autres stagiaires commandent des sushis sur le compte Deliveroo de la boite. Pendant le dîner, la conversation est stimulante.

-Le M&A, tu sacrifies une partie de ta jeunesse, certes, mais au bout de 15 ans, t’as la belle vie, commente Charles.

-Oui et c’est quoi 15 ans à l’échelle d’une vie ? Avec les progrès de la médecine, c’est de plus en plus rationnel de faire ce qu’on fait, rajoute Jean, 37 ans, Managing stagiaire.

LA4Lire aussi : La journée de Fred, stagiaire dans le fonds d’investissement d’un ami de Papa

 

A 1 heure du matin, après avoir aidé un des autres stagiaires à finir sa présentation Powerpoint (« c’est la beauté de ce métier, on travaille dur, mais tous ensemble », expliquera-t-il les larmes aux yeux), Charles commande un Uber, payé par la boite. Il entame la conversation avec le chauffeur (vous finissez tard ? vous avez commencé tôt ? vous préférez bosser la nuit ou la journée ?) : ça lui fait du bien, il se sent proche du peuple. Mais au bout de 10 minutes, Charles décroche. Il enfonce ses Airpods dans ses oreilles, colle sa tête contre la vitre, et regarde Paris en rêvassant (Rothschild, Powerpoint, Partner, Goldman, Due Diligence, Yacht, Lazard, Bonus…).

 

 

par Samuel Fitoussi, créateur du blog satirique à succès La Gazette de l’Étudiant


Conseils pour réussir un virtual Summer Internship

Les banques anglo-saxonnes et institutions financières ont mis en place des « virtual summer internships » qui remplacent l’organisation traditionnelle de leurs summer internships afin de faire face aux restrictions sanitaires mondiales.

Le summer internship est un programme ultra-sélectif. Il a d’ordinaire lieu à Londres, dans les locaux respectifs des employeurs, pendant une durée de 10 semaines. Son objectif est d’évaluer les candidats sur différents critères, afin de faire une offre de CDI aux plus performants d’entre eux. C’est donc un enjeu très important pour toutes les parties prenantes : à la fois pour les recruteurs, qui dénichent leurs pépites de demain, et pour les candidats, qui jouent leur début de carrière.

Le virtual summer internship est un format 100% distanciel, qui ne permet pas d’interaction physique avec ses managers ainsi que ses co-stagiaires. De nombreuses questions se posent pour faire la différence dans ce contexte. Comment démontrer ses compétences ? Comment nouer des liens de confiance avec ses supérieurs hiérarchiques ? Et surtout, comment faire pour avoir une offre de job à l’issue du summer internship ?

Voici quelques conseils pour faire une bonne impression durant votre virtual summer internship.

 

La logistique : une condition nécessaire 

La connexion internet, d’abord

Une excellente connexion internet est une priorité absolue dans le cadre d’un virtual summer internship. Si votre connexion internet n’est pas bonne, investissez dans une carte sim que vous utiliserez comme hotspot. Le risque d’une mauvaise connexion est très élevé : les visio-conférences coupées, les conversations que vous n’entendrez pas correctement, toutes ces interférences feront grandir la frustration auprès de vos managers. Ils risquent alors de vous dé-prioriser lorsqu’ils ont besoin de staffer un summer intern.

 

Le setup, ensuite

Un bon setup vous aidera à faire un bon virtual summer internship :

  • avoir un coin de travail dédié et lumineux sera un plus pour vous et vos interlocuteurs en visioconférence
  • avoir un deuxième écran aidera à travailler plus efficacement
  • avoir une webcam de bonne qualité donnera une meilleure image de vous même

LA4Lire aussi : Summer Internship en Finance : le meilleur moyen d’être embauché en banque ?

 

La bonne communication au bon moment

Une fois la logistique assurée, il va falloir assurer le premier élément clé de succès : la communication. Dans un mode de travail à distance, avec un bon setup et une bonne connexion, il s’agit de comprendre à quel moment, via quel canal et dans quel accoutrement communiquer.

Rater sa communication, c’est risquer deux travers :

  • être le stagiaire fantôme, que personne n’a vu durant le virtual summer internship
  • être le stagiaire lourd, qui harcèle ses équipes avec des invitations Zoom de networking et des appels incessants aux pires moments

 

Le bon timing

Une bonne communication doit impérativement se faire au bon moment. Evitez les moments de stress intense pour organiser un call networking. Evitez également les horaires de marché pour discuter de votre dernière trade idea avec un sales ou un trader. Guettez les moments de battement : après le close du marché, ou encore durant les moments où votre Analyste attend des commentaires de son VP.

Listez vos question au fur et à mesure de la journée de manière à pouvoir grouper vos requêtes et éviter les 10 mails successifs dans la journée. Votre Analyste vous en sera extrêmement reconnaissant.

 

Le bon canal de communication

Bien communiquer, c’est choisir son canal de manière stratégique. Privilégiez les emails et le chat interne pour les Allers/Retours sur des questions sur vos livrables. Privilégiez le téléphone dès que le sujet requiert des clarifications précises, ou bien que le sujet ne se met pas à l’écrit. Enfin, pour ce qui est du networking, privilégiez des visioconférences. Si ça n’est pas possible, organisez des appels téléphoniques.

 

La bonne apparence pour communiquer

Soignez votre apparence en permanence, afin d’être prêt si une visioconférence démarre à l’improviste. Portez en permanence votre costume, chemise, cravate, tailleur ou chemisier. En effet, l’image que vos Managers auront de vous sera la somme des interactions visuelles du summer. Et vous devez laisser une image irréprochable car elle sera le reflet de votre sérieux et de votre professionnalisme. Ce critère pèsera lourd dans la décision de vous embaucher.

 

    LES SECRETS DU RECRUTEMENT EN FINANCE

Obtiens gratuitement 30 min de vidéo pour comprendre comment faire la différence sur des milliers de candidats.

 

La bonne attitude fera la différence au détriment des hard skills

Dans un contexte de travail à distance, il est peu probable que vous soyez impliqués sur des dossiers hautement confidentiels en tant que virtual summer intern.

Vos recruteurs vont donc devoir vous évaluer sur des critères et des signaux ponctuels et incomplets, sans pouvoir vous tester en conditions réelles. Voici nos conseils pour réussir cette épreuve.

 

Simple, mais parfait

Lorsqu’un manager vous assigne une tâche simple, vous devez vous efforcer de la réaliser de manière impeccable. Vous allez être jugé sur des tâches très simples : mettre à jour une présentation, ajouter des chiffres à un fichier excel, récolter de l’information pertinente sur un sujet. Ces tâches, qui sont objectivement simples, doivent être parfaitement réalisées : vérifiez vos chiffres, l’orthographe, le formatting, et respectez vos deadlines.

Si une petite voix vous chuchote que ces tâches ne sont pas à la hauteur de votre talent, soit. Pour passer à des tâches à plus haute valeur ajoutée, vous devrez impérativement être irréprochable sur ce type de staffing. Sinon, c’est la malédiction qui s’abattra sur vous : des coquilles ou un formatting qui laisse à désirer vous catégoriseront immédiatement comme un stagiaire « peu fiable » et aucun manager ne vous accordera des tâches à valeur ajoutée.

 

Disponible, tout le temps

Soyez tout le temps disponible et joignable, même si vous vous déconnectez après votre journée de travail. Un Manager qui cherche à vous staffer essaiera de vous joindre une fois. Peut-être deux. Si vous êtes injoignable, il staffera quelqu’un d’autre. Et retiendra de vous que vous n’êtes pas joignable. Et vous n’aurez pas d’offre à la fin de votre summer internship.

Si une petite voix vous chuchote (encore) que vous n’avez pas signé pour être staffé à 21h après vous être déconnecté, changez d’industrie. Le summer internship est une évaluation de quelques semaines où l’on vous demande de faire du zèle. Si vous n’en ressentez pas l’envie pendant cette courte durée, difficile d’imaginer que la suite de votre carrière dans un secteur aussi exigeant se passera bien.

 

La prise d’initiative, derrière votre écran

Il est indispensable de témoigner votre capacité à prendre des initiatives. Difficile dans le contexte d’un virtual internship : coincé derrière votre écran, démontrer votre prise d’initiative est un vrai casse-tête, et pourtant voici quelques conseils très simples pour le faire correctement.

  • partagez des articles pertinents à votre équipe et vos managers
  • envoyez par mail de courts récapitulatifs de vos échanges téléphoniques avec les idées clés et les étapes suivantes
  • réservez des créneaux téléphoniques avec les membres de votre équipe dès la première semaine de votre virtual summer internship. A cette occasion, passez 2 minutes à vous présenter, demandez quels sont les sujets d’actualité et comment vous pouvez aider
  • proposez votre aide sur des tâches répétitives qui soulageront vos Analystes : mise à jour de base de données, production de profils d’entreprises, récolte d’informations

LA4Lire aussi : Conseils Summer Internship et Offcycle : 8 clés pour décrocher son offre

 

S’assurer de comprendre pour éviter le hors-sujet

Lorsqu’un Analyste vous staff avec une tâche pour la première fois, soyez certain d’avoir parfaitement compris ce qu’il attend de vous. Il est indispensable d’éviter de faire semblant de comprendre pour paraître smart en répondant « oui oui bien sûr ». Ca se retournera contre vous à chaque fois. Validez votre compréhension, reformulez le besoin, et faites en sorte de connaître les détails de ce qui est attendu de vous : quel format ? combien de slides ? quel niveau de détail ? et pour quelle deadline précisément ? Le pire scénario que vous devez éviter : dire que vous avez compris, et livrer un document hors-sujet, ou trop tard, sans avoir compris que c’était urgent.

Pour conclure, il est indispensable, en tant que candidat, de bien comprendre que vous allez être jugé sur un nombre très limité d’interactions et de signaux.

Votre performance ne sera PAS évaluée à travers vos compétences quantitatives ou numériques, ni même à travers votre connaissance des marchés financiers ou des transactions M&A. Au contraire, les critères d’évaluation les plus importants seront : votre attitude, vos capacités de communication, votre pertinence sur un nombre limité d’interactions téléphoniques, et votre capacité à comprendre la culture de l’équipe et à vous y insérer, à distance. Pour performer au mieux étant donné ces critères, n’hésitez pas à contacter des membres de l’équipe, à vous manifester et à proposer votre aide, à vous tenir au courant du business de l’équipe. Et gardez toujours une attitude positive.

 

One last thing…

Enfin, et ce sera mon dernier conseil : n’oubliez pas que votre promotion de co-stagiaires est une ressource précieuse.

Soyez présents pour vos co-stagiaires et nouez des relations fortes avec ces derniers. En effet, au bureau la question de la complicité entre stagiaires semble évidente, car les longues heures de travail créent une solidarité de fait. Le contexte virtuel de cette année ne doit pas vous faire oublier que vous n’êtes pas seul. Alors, proposez votre aide, entrez en contact avec les autres stagiaires, organisez des événements virtuels pour vous connaître, et soutenez-vous !

Car gardez bien en tête une chose qui est une constante, quelque soit les conditions : les top performers sont toujours ceux qui prennent du temps pour les autres, ceux qui restent plus tard pour aider, ceux qui enseignent leur savoir à leurs co-stagiaires.

Ce talent de teamworker ne sera pas nécessairement remarqué par vos Managers durant le Virtual summer internship. Peu importe. Votre carrière ne fait que commencer et votre actif le plus précieux tout au long de votre carrière sera votre réputation, et elle s’écrit dans les premières heures de votre carrière, avec vos co-stagiaires.

Bon courage !