Second portrait de notre série AlumnEye sur les grands banquiers français. Après Matthieu Pigasse de Lazard, nous dressons le portrait de Grégoire Chertok, un associé-gérant de l’éternelle banque rivale : Rothschild.

 Gregoire Chertok

Ses dates clés

 

  • 1966 : Naissance à Neuilly-sur-Seine (Hauts-de-Seine)
  • 1988 : Diplômé de l’ESSEC.
  • 1991 : Il rejoint Rothschild à 25 ans.
  • 1993 : MBA à l’INSEAD.
  • 2000 : Elu associé-gérant chez Rotschild à 33 ans, un record depuis battu par Emmanuel Macron à 32 ans.
  • 2007 : Membre du Comité Exécutif de Rothschild.

 

Ses faits d’armes

 

Grégoire Chertok est l’arme secrète de Rothschild. Secrète, car le banquier, qui a fait toute sa carrière dans la maison, est discret. On évoque souvent le couple Pigasse/Chertok comme le feu et la glace car à l’inverse de son confrère de Lazard, Grégoire Chertok ne fait pas la une des journaux. C’est un banquier plus conventionnel qui se veut le « médecin de famille » des grands groupes français. Proche des grands patrons du CAC 40 comme Martin Bouygues ou Gérard Mestrallet, il s’est forgé une solide expérience dans l’énergie, l’industrie lourde et les infrastructures. S’il est fastidieux d’établir la liste de ses 150 transactions en bientôt 25 ans de carrière chez Rothschild, voici une liste de ses principales opérations :

 

  • 2005 : Il sauve Suez d’une OPA hostile du pétrolier italien Enel.
  • 2010 : Il conseille Kering (ex PPR) dans la cession de Conforama pour 1,2 milliards d’euros.
  • 2010 : Accor le mandate pour effectuer la scission du groupe entre ses activités de services et ses activités hôtelières.
  • 2012 : Il conseille GDF-Suez (aujourd’hui Engie) dans l’acquisition du britannique International Power pour 25 milliards d’euros 2010 et 2012.
  • 2013 : Il est classé meilleur banquier français avec un montant de près de 15 milliards d’euros de deals signés cette année là.
  • 2015 : Le consortium chinois Fosun rachète le Club Med qu’il conseille lors de l’OPA la plus longue de l’histoire de France. Fosun acquiert le Club Med pour 939 millions d’euros.

 

Pourquoi parle-t-on de lui ?

 

Rothschild_logo

Grégoire Chertok semble indissociable de Matthieu Pigasse, à l’image de leurs deux banques respectives. En effet c’est une véritable guerre à laquelle se sont livrés les deux hommes lors de la vente de SFR à Numéricable en 2014 pour 17 milliards d’euros. Chertok soutenait Bouygues dans son projet de rachat de SFR mais c’est finalement la banque Lazard menée par Pigasse qui a remporté la généreuse commission de cette transaction puisqu’elle conseillait Numéricable. Les deux hommes s’opposent aussi dans leurs convictions politiques : Grégoire Chertok est l’adjoint au maire UMP du 16ème arrondissement, c’est également un intime de Jean-François Copé, là où Pigasse est surnommé le « banquier rouge ».

 

Grégoire Chertok est la figure de l’ombre du capitalisme français, ami des grands patrons, membre du Siècle, il représente la caste des banquiers d’élite dans la grande tradition corporatiste française. L’homme est un atout considérable pour Rothschild en France et il illustre bien les valeurs de la banque : discrétion et excellence.

 

LA4  Lire aussi : Les enjeux des récentes «méga fusions-acquisitions» en France

 

AlumnEye prépare les candidats entretiens en Banque d'Affaires, Finance de Marché et Conseil en Stratégie. >Plus de 1500 candidats coachés >Un réseau dans les plus grandes banques et cabinets de conseil