Brain Teaser et Market Sizing en Finance et Conseil

AlumnEye Brain Teaser De plus en plus d’entreprises ont recours à des brain teasers lors de leurs entretiens de recrutement. Ces courts problèmes avec des questions pièges ou des énigmes parfois incompréhensibles nécessitent souvent du market sizing, un peu de calcul mental et surtout beaucoup de sang-froid.

Si les cabinets de conseil en stratégie sont connus pour leur utilisation quasi systématique des brain teasers, de plus en plus de banques y ont également recours, comme JP Morgan ou Morgan Stanley, ainsi que des entreprises comme IBM ou Microsoft.

Google, autrefois réputé pour ses brain teasers quasiment impossible à résoudre, les aurait apparemment bannis de leur processus de recrutement puisque, selon Laszlo Bock, Senior VP of People Operations, ils considèrent que ces brain teasers sont en fait une « véritable perte de temps ». Ils déclarent accorder plus d’importance aujourd’hui aux questions qui concernent l’expérience passée du candidat, particulièrement les questions de type « tell me about a time… » : parlez-moi d’une fois où vous avez fait preuve de leadership, où vous avez réussi à surmonter un obstacle, où vous avez été convaincant, etc. Ces questions sont également très fréquentes dans le monde de la finance et du conseil en stratégie, mais les brain teasers restent souvent l’étape la plus appréhendée par les candidats.

A quoi ressemblent ces brain teasers ? Comment aborder un problème de market-sizing ? Voici quelques exemples qui ont vraiment été posés lors d’entretiens à Londres ou à New York qui peuvent être applicables à Paris, ainsi que des pistes pour vous aider à y répondre :

 

Combien y a-t-il de balles de golf fabriquées aux Etats-Unis par an ?

AlumnEye brainteaser Cet exemple de market sizing, comme pour la plupart de ce genre de brain teaser, nécessite que l’on parte de chiffres connus, notamment la population américaine. Si vous ne connaissez pas les chiffres exacts, il va falloir deviner un chiffre qui vous paraît probable, une sorte de guesstimation ou une « estimation devinée ».

Commencez par poser des présupposés qui simplifient les calculs : on suppose que toutes les balles de golf utilisées aux Etats-Unis sont fabriquées aux Etats-Unis au cours de l’année.

Donnez une estimation pour :

  • la population américaine, environ 300 millions de personnes
  • le pourcentage de la population qui joue au golf : on va dire que seules les personnes âgées de 20 à 70 ans peuvent jouer au golf, donc si la population est répartie uniformément entre 0 et 80 ans, cela représente 5/8 de 300 millions, soit environ 190 millions que l’on va arrondir à 200 millions puisque certaines personnes notamment les débutants nécessitent bien plus de balles de golf (et cela simplifie le calcul mental). Or, on estime qu’environ 4 personnes sur 10 jouent au golf aux Etats-Unis (estimation basée sur votre expérience personnelle), soit 4/10 de 200 millions, cela nous fait 80 millions de personnes qui achètent des balles de golf
  • la demande annuelle de balles de golf : raisonnons d’abord en terme de demande mensuelle. Les balles de golf sont généralement vendues en pack de 3. Disons que le joueur de golf moyen achète 3 balles par mois, soit 36 par ans. Avec 80 millions de joueurs cela nous fait donc 2 880 millions de balles de golf

Vous pouvez arrondir à 3 milliards pour faciliter les calculs. Attention, ce n’est pas terminé. Il reste souvent des ajustements à faire, en prenant en compte différents facteurs. Par exemple, aux Etats-Unis, dans la plupart des états, on ne peut pas jouer sur les terrains de golf l’hiver à cause de la neige ou du froid, sans compter les jours de pluie qui découragent la plupart des joueurs.

On suppose que la période praticable représente environ 8 mois sur 12, soit les 2/3 de l’année. Ainsi, on multiplie 3 milliards par 2/3, ce qui nous donne 2 milliards de balles de golf.

Comme vous pouvez le voir, il y a beaucoup d’estimations qui peuvent parfois être assez différentes de la réalité. L’important ce n’est pas la réponse que vous donnerez à la fin mais votre processus de réflexion, votre logique, votre aptitude à structurer votre raisonnement et à garder votre sang-froid.

LA4  Lire aussi : Une journée avec un consultant BCG/McKinsey/Bain

Quel est le chiffre d’affaires annuel du Starbucks situé à Times Square ?

Cette question a été posée lors d’entretiens pour un Summer chez Morgan Stanley en mars 2013. Pour ce genre de question, il faut à nouveau raisonner de façon logique, en justifiant chaque élément de notre réponse :

  • on part du montant moyen d’une commande chez Starbucks
  • on le multiplie par le nombre moyen de clients par heure
  • on multiplie ce chiffre par 24 puis par 365 (le Starbucks de Times Square est ouvert 24 heures sur 24)

Comme pour toutes vos questions nécessitant du market-sizing, n’oubliez pas de bien justifier vos estimations et utilisez des chiffres ronds pour éviter les erreurs de calcul et pour effectuer vos calculs plus rapidement.

Il s’avère que le chiffre d’affaires moyen d’un Starbucks aux Etats-Unis est d’environ un millions de dollars. Sachant que le Starbucks de Times Squares est un des plus fréquentés, on suppose qu’il doit faire au moins deux fois plus de ventes.

 

Un scientifique dépose une bactérie dans une boîte de Petri à midi pile. A chaque minute, la bactérie se divise en deux. A exactement 13h, la boîte de Petri est pleine. A quelle heure la boîte de Petri était-elle à moitié pleine ?

AlumnEye brainteaserIci, nous abordons un autre type de brain teaser qui ne demande pas de market-sizing mais uniquement un raisonnement logique.

Ce problème est un parfait exemple de cas où il est important de bien comprendre le sujet avant de se lancer dans de grands calculs de puissances ou d’exponentiels.

Ne compliquez pas l’énoncé, et réfléchissez calmement : si la bactérie double à chaque minute, et que la boîte de Petri est pleine à 13h, alors elle était à moitié pleine une minute auparavant, c’est-à-dire à 12h59.

 LA4  Lire aussi : Les 5 cinq étapes de l’entretien de conseil en stratégie par un ex BCG

 

Quelle est la probabilité que 5 personnes, tous d’un âge différent, soient assis dans l’ordre croissant selon leur âge, autour d’une table ronde ?

Cette question-ci nécessite des calculs avec les probabilités. Elle a été posée lors d’un entretien pour un poste en Trading, en mars 2013.

Il y a 5 personnes. Si nous les nommons 1, 2, 3, 4 et 5, 1 étant le plus jeune et 5 étant le plus vieux, il y a 5 dispositions qui leur permettent de s’asseoir dans l’ordre croissant autour de la table : 1-2-3-4-5, 2-3-4-5-1, 3-4-5-1-2 et ainsi de suite.

Or, il y a 5 x 4 x 3 x 2 x 1 différentes façons pour eux de s’asseoir autour de la table ronde. Ainsi, on divise 5 par 120 (5 x 4 x 3 x 2 x 1) et on obtient une probabilité de 1/24.

 

Il est 15h15. Quel est l’angle exact entre la petite et la grande aiguille ?

AlumnEye brainteaserCette question tombe fréquemment lors des entretiens de recrutement, même en France. La grande erreur est de répondre « zéro » en ayant à peine pris le temps de réfléchir. Si cela peut vous aider, représentez-vous un cadran sur un brouillon ou jetez un coup d’œil à votre montre si vous avez un doute.

Réfléchissez ensuite de façon structurée : un cadran est divisé en 12 « heures ». Ainsi, le degré entre chaque « heure » est de 360/12 soit 30 degrés. Lorsque la grande aiguille a fait un quart du cadran, la petite aiguille a fait un quart de 30 degrés, soit 7.5 degrés.

 

 

Comment préparer Brain Teaser et Market Sizing ?

En fin de compte, le brain teaser et le market sizing qui sont utilisés lors des entretiens en banques ou en cabinet de conseil sont souvent les mêmes. Effectivement, certains exemples « classiques » sont très souvent repris par les recruteurs d’une année à l’autre. Il est donc possible de se préparer à cet exercice à part entière, notamment lors des formations AlumnEye où une partie est dédiée aux exercices suivants : calcul mental, brain teaser, market sizing.

Ces questions peuvent vous impressionner ou vous faire paniquer. Souvenez-vous que le plus important n’est pas votre réponse finale, mais votre démarche intellectuelle et votre raisonnement. Justifiez bien vos estimations, choisissez des nombres ronds pour vous faciliter les calculs et ne vous précipitez jamais dans votre réponse. N’hésitez pas à reformuler le problème pour être sûr d’avoir bien compris et ne partez pas sur une fausse piste par peur de manque de temps. Et surtout, restez calme et souriant, car c’est également votre personnalité qui sera testée au cours du brain teaser !

LA4  Lire aussi : Les outils de l’entretien en conseil en stratégie

 

Pour ceux qui souhaitent être accompagnés dans leurs processus de recrutement, AlumnEye vous propose un coaching individuel avec un consultant du BCG pour préparer vos entretiens en conseil en stratégie.

 

Formation Conseil en Stratégie

 

    RECEVEZ GRATUITEMENT UNE ETUDE DE CAS CORRIGÉE

*Votre email ne sera jamais communiqué à des tiers.

Vous aimerez aussi...