Qu’est-ce qu’une OPA (ou tender offer)?

Par  François Longin, professeur de finance à l’ESSEC, chercheur français #1 en finance (classement CNRS). 

 

Qu’est-ce qu’un tender offer ou OPA en français (Offre Publique d’Achat) ? Comment se comporte le marché à l’annonce d’une OPA ? Quelle stratégie boursière mettre en place ? Cet article apporte un éclairage à la fois théorique et pratique sur le sujet en présentant l’état de l’art des connaissances et en introduisant les simulations SimTrade.

 

 

Définition d’une OPA

Une OPA (offre publique d’achat) est une offre d’acquisition d’une partie ou de la totalité du capital d’une société cible permettant à la société acheteuse d’en prendre le contrôle. L’acquisition des actions composant le capital de la société cible est payable au comptant. Le prix d’achat des actions est fixé dans l’offre.

En pratique, les actionnaires de la société cible disposent d’une période courte (quelques semaines en général) pour apporter ou non leurs actions à la société  acheteuse. A la fin de cette période, si le nombre d’actions reçues par la société  acheteuse est supérieur au seuil fixé dans l’offre (un % du capital), alors l’OPA a réussi. Dans le cas contraire, l’OPA a échoué et elle est annulée.

On distingue les OPA amicales et les OPA hostiles. Dans le cas d’une OPA amicale (sollicitée), les deux sociétés (la société acheteuse et la société cible) se sont entendues sur les modalités de l’offre, notamment sur le prix offert aux actionnaires de la société cible pour leurs actions. Dans le cas d’une OPA non sollicitée, les deux sociétés ne se sont pas entendues et la direction de la société cible peut ne pas être d’accord (on parle alors d’OPA hostile).

 

Prix de l’offre

Pour que l’OPA soit attractive pour les actionnaires de la société cible, le prix de l’offre doit être significativement supérieur au dernier cours de l’action de la société cible. La différence entre le prix de l’offre et le dernier cours s’appelle la prime. Plus la prime est élevée, plus les actionnaires de la société cible sont incités à apporter leurs titres à l’opération et plus l’OPA a de chances de réussir. Historiquement, on observe une prime moyenne de 30%.

Suite à l’annonce d’une OPA (ou à la rumeur d’une annonce), le cours de l’action de la société cible évoluera à la fois rapidement et fortement. Que le marché croit ou ne croit pas à l’OPA, le cours de l’action de la société cible évoluera à la hausse, l’annonce d’une OPA étant un signal positif sur la société cible.

Plusieurs cas peuvent se présenter pour l’évolution du cours de Bouse de la société cible :

Si le marché anticipe un échec de l’OPA, alors le cours de l’action de la société cible montera mais restera au-dessous du prix d’offre.

 

 

 

 

OPA cours action 2Si le marché anticipe un succès de l’OPA et juge que le prix de l’offre est correct, alors le cours de l’action s’ajustera sur le prix d’offre.

 

 

 

 

Si le marché anticipe un succès de l’OPA mais juge que le prix de l’offre est trop bas, alors le cours de l’action pourra même aller au-delà du prix de l’offre. Le marché s’attend alors une amélioration du prix de l’offre de la part de la société acheteuse (ou à une contre-offre de la part d’une autre société).

 

 

 

Dans tous les cas, pendant la période de l’OPA, le cours de l’action de la société cible peut évoluer à la hausse ou à la baisse en fonction des nouvelles qui arrivent sur le marché.

LA4  Lire aussi : Les enjeux des récentes “méga” fusions-acquisitions en France

 

Motivations pour une OPA

Différentes raisons peuvent inciter la société acheteuse à lancer une OPA sur la société cible.

–       Générer des économies d’échelle grâce aux synergies entre les deux sociétés (doublon de certaines fonctions comme les fonctions administratives)

–       Se développer par croissance externe

–       Acquérir une nouvelle technologie

–       Intégrer un composant stratégique dans la chaine de production

–       Renforcer sa position de marché

Les OPA hostiles peuvent être le fait de raiders avec un objectif purement financier (et non opérationnel). Une fois que le raider a pris le contrôle de la société cible (en cas de succès de l’OPA), il pourra réorganiser la société et la revendre ou revendre ses filiales les plus profitables, et ainsi faire un profit souvent substantiel.

 

 

 

Simulations SimTrade

SimTrade est un outil pédagogique sur les marchés financiers. A base de simulations de trading, il vous permet de comprendre les marchés financiers et d’apprendre à intervenir sur les marchés. SimTrade est gratuit et ouvert à tous.

Dans la simulation Condensé d’actions, la société Psyon Tech pourrait subir une OPA. Forte de son activité de R&D, Psyon Tech produit des super-condensateurs innovants à base de nanotechnologies ; ces composants sont utilisés comme batteries dans de nombreux produits (stockage d’énergie, véhicules de transport, moyens de communication, etc.). Une telle technologie peut intéresser de grandes entreprises du secteur électronique pour internaliser la fabrication d’un composant jugé stratégique.

Accéder à la simulation (inscription gratuite sur le site)

 

Financement d’une OPA

Dans le cas d’une OPA, la société acheteuse doit acquérir les actions de la société cible aux actionnaires à la fin de la période. Comme le paiement des actions s’effectue au comptant, la société acheteuse doit donc trouver les fonds nécessaires pour financer l’acquisition.

En pratique, la société acheteuse peut lever des fonds sur les marchés (émission d’actions ou d’obligations convertibles) ou obtenir un crédit bancaire. Elle peut aussi s’allier à un ou plusieurs partenaires financiers comme des fonds de capital-risque (private equity).

Dans le cas où la société acheteuse ne peut trouver le financement, elle sera contrainte d’annuler l’OPA.

LA4  Lire aussi : Qu’est ce que le métier d’analyste en Transaction Services

 

A propos de l’auteur

François Longin – L’innovation financière

François Longin poursuit une carrière dans le domaine de la banque et de la finance en alliant recherche, conseil et formation. Il est professeur de finance à l’ESSEC depuis 1994 où il enseigne la finance d’entreprises et la finance de marchés.

Ses travaux portent principalement sur la volatilité des marchés financiers et en particulier sur les événements extrêmes en finance tels que les krachs boursiers. Il a reçu le prix de la bourse américaine Chicago Board of Trade pour sa recherche sur les produits dérivés. Il est l’auteur de nombreux articles publiés dans des revues académiques et professionnelles internationales. Son domaine d’expertise et de conseil couvre la gestion des risques pour les institutions financières, la gestion de portefeuille pour les sociétés de gestion, la gestion financière pour les entreprises et la gestion de patrimoine pour les particuliers. En savoir plus : www.longin.fr

François Longin participe au projet SimTrade, outil pédagogique pour comprendre les marchés financiers et apprendre à intervenir sur les marchés.

 

A propos de SimTrade

SimTrade – Outil pédagogique sur les marchés

SimTrade est une plate-forme de simulation de trading disponible sur le site internet www.simtrade.fr. SimTrade est gratuit et ouvert à tous. De façon fictive mais réaliste, l’internaute-trader (le SimTrader) peut passer des ordres de bourse pour acheter ou vendre des actions d’une entreprise dans le cadre de scénarios prédéfinis et reproductibles. L’originalité de SimTrade est de simuler non seulement les ordres passés par le SimTrader mais aussi le comportement réaliste des autres traders ainsi que l’évolution du prix des actifs financiers (moteur SimTrade), le SimTrader pouvant alors avoir un impact direct sur le marché.

L’objectif de SimTrade est pédagogique : faire comprendre les phénomènes économiques et financiers au travers des marchés financiers. SimTrade permet d’analyser ce qui s’est passé sur le marché au cours de la simulation. Dans quelles conditions mon ordre a-t-il été exécuté ? Pourquoi ma position est-elle perdante ou gagnante ? Pourquoi le prix des actions a-t-il évolué à la hausse ou à la baisse ? Comment le prix des actifs financiers est-il fixé ? Quelle est l’influence des informations économiques et financières sur les cours boursiers ? SimTrade apporte des réponses claires et précises à ces questions.

SimTrade propose plus qu’une simple simulation du marché boursier : une véritable expérience. Le SimTrader va vivre un scénario d’entreprises et de marchés tout en pouvant y participer via le trading. Dans sa déclinaison pédagogique, SimTrade est une nouvelle façon d’apprendre la finance en confrontant ses connaissances aux marchés financiers.

LA4  Lire aussi : Qu’est ce que la gestion de patrimoine ?

 

Découvrez les formations AlumnEye

 

Vous aimerez aussi...