Comme chaque année, le Financial Times a publié son classement des masters en Finance. Le rendez-vous est connu mais est-il toujours aussi attendu ? Depuis 1999, les écoles et les étudiants ont les yeux rivés sur le quotidien britannique. Cependant, depuis plusieurs années, nombreuses sont les voix qui appellent à prendre ce classement avec des pincettes.

 

Une fois de plus, les cinq premières places sont occupées par des écoles françaises, avec HEC Paris toujours en tête. L’EDHEC ne récupère pas sa 3e place, ravie par Skema depuis l’année dernière, et clôt ce top 5. L’ESCP maintient quant à elle sa 2e place, de la même manière que l’ESSEC est toujours 4e.

À noter également, la belle remontée de l’EM Lyon : l’école de la ville des Gones grimpe de 12 places en passant du 27e au 15e rang. Rennes School of Business gagne aussi 5 places : 29e l’année dernière, elle est désormais 24e.

Malheureusement, l’heure n’est pas à la fête pour toutes les écoles françaises. Grenoble École de Management occupe la 19e place, perdant ainsi 3 places et passant derrière sa rivale lyonnaise pour la première fois. Neoma perd 9 places, elle chute de la 21e à la 30e place.

 

 

Le top 10 du classement FT 2021 des meilleurs Masters en Finance

Top 10 Masters in Finance Financial Times
Source : Financial Times

 

À la suite d’un top 5 franco-français, on retrouve 5 écoles européennes. La Bocconi place l’Italie à la 6e place, à égalité avec l’Université de St Gallen en Suisse. C’est encore un duo d’ex-aequo qui occupe la 8e place avec la London Business School et l’IE Business School de Madrid. Enfin, c’est l’Université d’Oxford qui clôture ce top 10.

 

    TÉLÉCHARGE LE GUIDE DE LA FINANCE GRATUITEMENT

Rédigé par des pro, ce guide décrit les métiers de la finance et t'aidera à y voir + clair dans ton orientation !

 

Le bilan est mitigé pour les écoles anglo-saxonnes : six mois après le Brexit, elles échappent de peu au doublé « sortie de l’Union européenne – sortie du top 10 ». It’s (not) coming home. En revanche, il convient de saluer l’arrivée de la London Business School dans le top 10. Longtemps absente du classement, l’école londonienne fait une entrée fracassante. D’ailleurs, LBS est première au classement des Masters en Finance post-experience, devant Cambridge.

 

La méthodologie du classement fait débat, le choix des critères interroge tout autant que l’importance donnée à certains vis-à-vis d’autres. Par exemple, l’expérience internationale doit-elle peser autant que l’employabilité ? De la même manière, certains critères revêtent une importance relative pour un candidat. La diversité du corps professoral est louable et doit être promue, mais comment en mesurer l’importance pour la future carrière d’un candidat ?

 

LA4Lire aussi : Le classement 2020 des Masters Finance du Financial Times est-il fiable ?

 

Le classement du Financial Times continue d’être observé et interrogé ; important mais pas décisif, on ne cesse d’en rappeler les faiblesses structurelles. S’il ne faut pas l’occulter complètement, il convient de le relativiser. Juger la valeur d’un Master n’est pas chose aisée, si bien que chaque recruteur possède son propre classement pour le screening. Tout candidat se doit de garder cela en tête et de privilégier les retours des alumnis de chaque école pour choisir le meilleur Master en Finance.

 

Sam M’TAR, étudiant à Grenoble École de Management et responsable éditorial du blog AlumnEye