Les Outils de l’Entretien en Conseil en Stratégie

Si le case interview est une partie essentielle de l’entretien de Conseil en Stratégie, ce n’est pas la seule épreuve qu’il vous faudra passer et sur laquelle il vous faut vous préparer avant de décrocher un stage, une césure, un apprentissage ou un emploi en Conseil en Stratégie. AlumnEye vous présente les autres conseils indispensables pour réussir ces entretiens.

Guesstimates : pas de panique 

guesstimatePour les guesstimates, la règle essentielle est de prendre son temps pour poser le problème de manière analytique. Il ne s’agit pas d’un exercice où l’on attend de vous un résultat exact. C’est votre capacité de réflexion à haute voix qui est testée. Les guesstimates peuvent être déstabilisants à première vue, mais ce ne sont pas des questions difficiles lorsque l’on a compris la logique de l’exercice. Elles permettent au recruteur d’appréhender votre capacité d’analyse, certes, mais également et votre capacité de résistance au stress, votre calme, et votre façon de réfléchir à haute voix.

Concrètement, les guesstimates sont des estimations de taille qui ressemblent à des devinettes. Par exemple, on pourra vous demander la taille du marché du skateboard au Brésil, où la quantité de litres de bière vendus dans le Val d’Oise… Pour répondre correctement à ces questions, il faut évaluer de manière raisonnable et cohérente, la taille du marché évalué. Pour éviter de paniquer face à ce type de question, dites vous d’abord qu’on n’attend pas de vous une réponse précise et chiffrée inventée. Prenez donc votre temps et posez bien le problème avant d’y répondre par étapes successives construites et cohérentes.

Prenons donc un exemple pour illustrer cet exercice : « Combien d’entreprises en France sont dirigées par des femmes ? ». Deux possibilités pour répondre à cette question : une approche top/down ou bottom/up comme on dit dans le jargon de consultant. L’approche top down consisterait à regarder : le nombre d’entreprises en France x la proportion d’entreprises dirigées par des femmes. L’approche bottom-up regarde combien d’entreprises sont dirigées par des femmes à l’échelle d’une ville ou un département sur lesquels on a davantage d’informations, puis on extrapole au niveau national.

Le recruteur peut vous donner des pistes, mais il vous faudra aussi parfois poser vos propres hypothèses.

 

Dans la pratique 

Voici quelques exemples :

  • Combien de mètres carrés de pizza sont mangés chaque année en région parisienne ?
  • À votre avis, combien pèse un Boeing 747 ?
  • Combien y-a-t-il d’arbres dans votre ville ?
  • Combien y a-t-il de Starbucks sur l’île de Manhattan ?

Pour répondre avec pertinence aux guesstimates, il vaut mieux s’être préparé au calcul mental, car le candidat peut rapidement avoir à faire des calculs simples.

LA4   Lire aussi : Pourquoi le conseil en stratégie ? Les 5 raisons qui en font la voie royale

 

Les Brainteasers

Brainstorming

Les brainteasers sont des énigmes que l’on peut vous poser en entretien en Finance mais aussi en Conseil en Stratégie. Il faut connaître les plus classiques de manière à avoir les réflexes pour faire face à n’importe quel brainteaser. Ce qui est testé lors d’un brainteasers, c’est votre capacité à ne pas céder à votre intuition première. Souvent, la première réponse qui vous vient à l’esprit est fausse, ou elle n’est pas la réponse optimale. Il faut donc avancer à haute voix, pas à pas, avec l’interviewer. Poser le problème sur une feuille, et le représenter à l’aide d’un schéma ou bien d’une formule mathématique peut être grandement utile.

Exemple :

  • Quel est le degré de l’angle formé par les deux aiguilles d’une montre indiquant 15h15 ? (indice : ça n’est pas 0!)
  • Vous avez un récipient de 3 litres, et un de 5 litres, comment faites-vous pour obtenir exactement 4 litres dans l’un de ces récipients ?

Entraînez-vous, vous en trouverez en ligne, dans certains guides tels que le Vault, ou bien en suivant une formation AlumnEye où nous vous fournirons une liste complète à travailler.

 

Les Frameworks pour les case interviews

BrainteaserLes frameworks sont des outils qui doivent vous aider dans votre résolution des cas. Attention tout de même aux frameworks, ne vous cantonnez pas à un système de pensée appris en cours, il peut ne pas correspondre au cas que vous avez entre les mains de votre esprit. Soyez attentifs aux indices de l’interviewer, qui cherchera parfois à vous faire “dérailler” du framework classique. Oubliez la recherche de “la bonne réponse”, et tendez les perches qu’on vous tend !

Avec la préparation et l’habitude, vous développerez vos méthodes propres la résolution de l’étude de cas. Cependant pour vous aider, il existe des modèles pour vous aider à structurer votre pensée : ils sont un bon point de départ, mais attention à ne pas devenir myope pour autant. Faire preuve de créativité tout en restant structuré vous différenciera et plaira aux recruteurs. Un conseil sur la forme : faites attention à ne pas dire lors de l’entretien “je vais utiliser la méthode du marketing mix”. Ces schémas doivent s’appliquer naturellement, et ne pas venir comme plaqués sur le case. Pour arriver à une bonne maîtrise de la méthode du case interview, il est indispensable de s’entraîner en binôme avec un interlocuteur qui maîtrise l’exercice, en utilisant des cas réels d’entretien.

Une préparation individuelle est nécessaire, en amont des études de cas en binôme, pour mettre pleinement à profit le temps passé avec votre binôme sur les études de cas. Voici  les différents outils qui vous aideront lors de la résolution d’un cas. Ces outils doivent être travaillés à l’aide de cas fictifs d’entraînement afin de bien les intégrer. Ils ne vous servent pas à répondre “systématiquement” à “tous les cas”, ils doivent être un moyen pour le candidat de ne pas passer à côté d’une dimension majeure du problème.

Les 3C
  • Company (internal operations & strategy)
  • Customer (customers & external demands for the product)
  • Competition (in existing and new markets)
Les 4P
  • Product
  • Price
  • Promotion (advertising, PR, sales promotion, etc.)
  • Place (distribution)
Cost vs Benefit
Fixed vs Variable costs

Les coûts fixes sont les coûts d’une entreprises qui sont indépendants de la quantité produite ou du niveau d’activité. A l’inverse, les coûts variables augmentent ou diminuent en fonction du niveau de production de l’entreprise. Il existe des coûts irrécupérables encore appelés “sunk costs” : ils ne sont pas pertinents dans cette analyse. Il faut également prendre en compte les coûts d’opportunité liés à une prise de décision.

Internal vs External

McKinsey 7 S’s model
  • Strategy
  • Structure
  • Staffing
  • Style
  • Skills
  • Systems
  • Shared value

 

 

L’Analyse SWOT
  • Strengths
  • Weaknesses
  • Opportunities
  • Threats (environnement de l’entreprise)

 

 

 

LA4  Lire aussi : Test BCG & McKinsey PST : comment préparer les tests en ligne du conseil en stratégie ?

 

Quelques ressources pour votre préparation :

Plus d’articles à venir sur le Conseil en Stratégie. Intéressé par une formation AlumnEye par des consultants des cabinets de conseil en stratégie les plus sélectifs ? Contactez-nous dès maintenant.

 

Formation Conseil en Stratégie

Découvrez les fiches PrepFinance

 

Vous aimerez aussi...