Lundi est sorti le très attendu classement du Financial Times. Il s’agit du classement européen des meilleures écoles de commerce.

Dans le haut du classement, à part HEC qui garde sa 2ème place, les autres écoles françaises ont toutes baissées : INSEAD passe de la 3ème à la 5ème place tandis que l’ESCP perd une place et s’installe à la 13ème.

Déjà pénalisées par le changement de méthodologie dans l’établissement du classement des Masters in Management, qui compte pour 1/4 de la note globale, les écoles françaises se retrouvent donc mécaniquement (en majorité) à perdre des places dans ce classement.

 

Un top 20 sans grande surprise

Dans le haut du tableau, pas beaucoup de changement. Si la London Business School occupe toujours la tête du classement, les écoles du top 20 restent globalement les mêmes, avec quelques légères variations.
L’EDHEC conserve sa 14ème place alors Grenoble Ecole de Management sort du top 20 pour retourner à la 21ème place. Par ailleurs, Warwick continue à monter en prenant 7 places pour s’installer à la 15ème place, s’affirmant comme une école de premier plan. Enfin l’EMLyon, à la porte du top 20 l’année dernière,  en sort pour laisser la place à l’Imperial College qui ferme ce classement des 20 premiers.

 

Une année compliquée pour l’ESSEC 

L’ESSEC, reconnue en France et par les recruteurs, faisant partie du groupe fermé des « 3 parisiennes » continue sa baisse déjà constatée dans les autres classements du Financial Times de cette année. Malgré un MS Finance qui se classe encore à la 3ème place, dans ce classement global l’école perd 5 places et sort du top 20 pour atterrir à 23ème place.

Le Top 20, source : rankings.ft.com

LA4  Lire aussi : Pourquoi faire un Master Spécialisé Finance à HEC, ESSEC, ESCP ?

 

Quant à Kedge, elle perd 7 places pour venir fermer ce top 40.

Les françaises à la peine

Dans la suite du classement, à quelques rares exceptions près comme Neoma qui prend 4 places à la 46ème place ou l’ESC Rennes rentré l’année dernière qui progresse de 10 places pour atteindre la 53ème, les écoles françaises perdent toutes du terrain.

Rentrée l’année dernière, l’Universite Paris Dauphine se place à la 76ème place, alors que l’IESEG tombe à la 61ème.

A noter tout de même l’entrée de l’ISC Paris qui vient clôturer ce classement.

 source : rankings.ft.com

Finalement, ce sont l’Espagne et le Royaume-Uni qui tirent leur épingle du jeu. Avec 3 écoles dans le top 10, l’IE Business School, l’IESE et l’ESADE, l’Espagne se place sur le devant de la scène et ce malgré le fait que 81% de ses étudiants partent travailler à l’étranger. Le Royaume-Uni confirme sa domination en ayant le plus d’universités dans le top 20 (6 universités), avec toutefois 67% de ses diplômés qui partent après leurs études. Au contraire de la France, qui garde 49% de ses diplômés.

Enfin, le conseil et la finance restent les secteurs les plus choisis par ces étudiants d’écoles de commerce, même si l’industrie attire de plus en plus.

Mais, une question subsiste : quel crédit donner à ce classement, où Dauphine pourtant très reconnue par les recruteurs se retrouve dans le bas du tableau ?

AlumnEye prépare les candidats entretiens en Banque d’Affaires, Finance de Marché et Conseil en Stratégie.
>Plus de 2 000 candidats coachés
>Un réseau dans les plus grandes banques et cabinets de conseil