Il y a quelques jours, nous vous parlions des opportunités de carrière qu’offre un Master in Finance pour un ingénieur, à travers une interview réalisée auprès d’un étudiant du Master in Finance de l’ESSEC. Pour autant, passer par cette formation lorsque l’on vient à l’origine d’une école de commerce s’avère très utile, tant sur le plan académique que professionnel. Pour vous, nous avons interviewé une étudiante du Master in Finance de l’ESSEC diplômée depuis un an, qui a fait le choix de cette formation après son école de commerce. Les raisons de ce choix, son expérience vécue durant l’année de Master, les débouchés…. si vous vous posez des questions sur le choix de faire une formation complémentaire en Finance lorsque vous venez d’une école de commerce, lisez bien attentivement ce qui est décrit ci-dessous.

Peux-tu nous présenter ton parcours ainsi que tes stages ?

Après l’obtention de mon baccalauréat scientifique, j’ai décidé de m’orienter vers un parcours en classe préparatoire économique et commerciale (ECS) dans le but d’intégrer une école de commerce. A l’issue des concours d’entrée aux Grandes Ecoles, j’ai ainsi pu rejoindre une école de commerce à Lille. Après une première année d’enseignement généraliste, je me suis davantage intéressée aux modules de finance si bien que j’ai opté pour une spécialisation en finance dès mon année de M1. Cette spécialisation s’est déroulée en deux temps. J’ai tout d’abord effectué ma première partie de M1 au Canada, dans le cadre d’un échange universitaire pendant lequel j’ai débuté ma spécialisation avec une majeure en finance de marché. A mon retour en France, j’ai souhaité poursuivre cette spécialisation avec, cette fois-ci, un approfondissement des thématiques de finance d’entreprise afin de couvrir largement les grands sujets généralement abordés en finance. J’ai ensuite effectué une année de césure avec un premier stage dans le département de Risk Management d’une banque d’investissement française à Paris et j’ai eu l’opportunité de poursuivre cette expérience à Hong Kong au sein de la même division. Ces premières activités professionnelles m’ont résolument permis de mettre en pratique les différents sujets que j’avais pu aborder à l’école mais aussi d’en apprendre davantage sur l’environnement de travail en banque d’investissement. A l’issue de mes stages de césure, j’ai décidé de m’orienter vers une spécialisation en Corporate Finance au cours de mon année de M2 avec, à l’esprit, le souhait de rejoindre le département de fusions-acquisitions d’une banque d’affaires. Ceci étant, mes premières tentatives pour décrocher un stage en M&A se sont révélées quelque peu infructueuses et c’est ainsi que je me suis intéressée aux programmes de Master in Finance. En définitive, mon choix s’est porté sur le Master in Finance de l’ESSEC qui, à mon sens, alliait tous les enseignements nécessaires afin de renforcer mes compétences.

Où en es-tu d’un point de vue professionnel ?

Au cours de cette année au sein du Master in Finance de l’ESSEC, j’ai pu bénéficier des modules de formation AlumnEye et j’ai eu la chance de décrocher une offre de Summer Internship dans une banque américaine à Londres, ce qui m’a ouvert les portes vers une première expérience en fusions-acquisitions. J’ai ensuite effectué un stage de fin d’étude de six mois à Paris, toujours en fusions-acquisitions mais, cette fois-ci, au sein d’une banque espagnole. A présent, la prochaine étape sera de rejoindre en Juillet la division Investment Banking de la banque dans laquelle j’ai réalisé mon Summer Internship l’été dernier. En effet, à la fin de mon Summer, j’ai obtenu une offre de Graduate Program, récompensant le travail fourni durant ce stage.

Qu’est-ce qui était le plus dur pour toi durant tes recherches de job ?

J’ai rencontré des difficultés essentiellement lors de mes premières recherches de stage en fusions-acquisitions parce que je ne provenais pas, à ce moment-là, d’une école dite « cible » du point de vue des recruteurs. J’ai donc dû m’armer de patience et de détermination pour finalement atteindre mon objectif. D’autre part, lors des entretiens pour les Summer Internships, j’ai dû faire face à une compétition soutenue dans la mesure où les candidats sont extrêmement nombreux et les places très chères. Ceci étant, je pense que ma ténacité et une formation complète comme celle dont j’ai pu bénéficier au sein du Master in Finance de l’ESSEC ont été décisives.

Pourquoi avoir fait le Master in Finance de l’ESSEC ?

Après l’obtention de mon diplôme de Grande Ecole et en dépit d’une spécialisation en finance, j’ai éprouvé le besoin d’approfondir davantage mes compétences en finance d’entreprise. J’avais à l’esprit qu’un Master me permettrait de renforcer définitivement mes acquis et de clarifier certains points que je n’avais pas parfaitement assimilés jusqu’alors. L’idée pour moi était de développer une réelle expertise qui pourrait me rendre visible aux yeux des recruteurs et me permettre de réaliser une bonne performance lors des entretiens. Plus précisément, j’ai opté pour le Master in Finance de l’ESSEC en raison de la technicité de la formation et sa reconnaissance auprès des entreprises ainsi que pour les opportunités de carrière offertes.

LA4Lire aussi : Pourquoi faire un Master Spécialisé Finance à HEC, ESSEC ou ESCP ? Témoignage

 

Peux-tu nous raconter un peu ton année au Master in Finance de l’ESSEC ?

Le Master in Finance s’est articulé autour de quatre trimestres : deux trimestres généralistes couvrant à la fois des thèmes de finance de marché et de finance d’entreprise puis deux trimestres axés sur des sujets propres à la spécialisation sélectionnée (finance d’entreprise, finance de marché ou Asset Management). Je dirais que les deux premiers trimestres offrent aux étudiants l’opportunité de développer toutes les connaissances et compétences nécessaires en finance. Ces deux trimestres sont, selon moi, indispensables que l’on soit novice ou déjà expérimenté et quelle que soit la spécialisation vers laquelle on souhaite s’orienter. Cela permet aux étudiants, indépendamment de leur parcours antérieur, de développer des bases solides qui assureront un approfondissement certain des compétences au cours des deux trimestres suivants.
Pour ma part, les deux derniers trimestres ont englobé des cours de finance d’entreprise à savoir des cours de fusions-acquisitions, d’analyse financière, de Private Equity ou encore de financement de projet, pour n’en citer que quelques-uns.

Es-tu satisfaite du Master in Finance de l’ESSEC ? Qu’est-ce que tu as le plus aimé durant cette année ?

Le Master in Finance de l’ESSEC a répondu à toutes mes attentes que ce soit sur le plan académique ou sur le plan personnel. La formation dont j’ai pu bénéficier était très technique et pointue et le corps professoral était constamment impliqué, motivé et compétent. J’ai ainsi abordé les entretiens d’embauche en étant sereine et totalement armée techniquement. En effet, la bivalence du Master in Finance avec un premier semestre constitué de cours théoriques fondamentaux qui permettent d’assimiler les notions de base de la finance et, un second semestre d’approfondissement en finance de marché, d’entreprise ou en gestion d’actifs permet aux étudiants de bénéficier d’une formation complète. J’ajouterais que le rythme de travail est soutenu et nous permet ainsi d’assimiler le maximum de connaissances. D’autre part, le Master in Finance de l’ESSEC jouit d’une renommée internationale dans le monde de la finance et d’un large réseau d’Alumnis toujours prêts à nous épauler. J’ai également apprécié la diversité des profils des étudiants dans la mesure où des étudiants issus d’écoles d’ingénieur se mêlent à des étudiants issus d’école de commerce. Je considère cela comme une véritable force permettant aux étudiants de renforcer leurs compétences et de s’enrichir intellectuellement au contact d’étudiants ayant des parcours très divers. Enfin, nous avons eu la chance d’effectuer un voyage d’étude à Hong Kong et d’aller à la rencontre d’acteurs locaux de la finance ce qui offre une réelle ouverture sur les marchés asiatiques.

LA4Lire aussi : “J’ai décroché un Summer grâce au Master in Finance de l’ESSEC” : témoignage d’un ingénieur

 

En quoi le Master in Finance de l’ESSEC a-t-il été décisif dans ta réussite ?

Le Master in Finance de l’ESSEC a grandement facilité mon accès aux métiers de la finance et a considérablement élargi mes opportunités professionnelles en me rendant visible et crédible auprès des recruteurs. Je suis convaincue que le Master in Finance m’a permis de faire la différence en entretien de stage et d’embauche. D’autre part, dans le cadre de mon stage de fin d’études, je me suis rapidement sentie opérationnelle car les problématiques sur lesquelles j’ai été amenée à travailler avaient largement été abordées en cours à l’ESSEC.

Beaucoup de gens se posent des questions quant à l’utilité et la pertinence de faire un Master in Finance, quel est ton avis ?

Que ce soit après une école de commerce, une école d’ingénieur, des études de droit ou autre, j’estime qu’une année de Master permet d’approfondir durablement un domaine d’étude déjà abordé ou d’acquérir une seconde compétence. En ce sens, un Master s’inscrit comme un véritable accélérateur de carrière. Je recommande fortement d’effectuer un Master in Finance et plus particulièrement celui de l’ESSEC car, au-delà de la performance théorique et pratique de la formation, le Master in Finance permet aux étudiants de saisir l’opportunité de carrière souhaitée à la sortie de l’école. Le Master in Finance de l’ESSEC est également connu et valorisé par les professionnels et constitue un gage de qualité. En définitive, cette formation remplit parfaitement son rôle de formation spécialisée de haute qualité dans la mesure où les étudiants sont accompagnés afin d’acquérir des compétences financières directement exploitables dans le milieu professionnel.

Quel est ton regard sur la considération qu’ont les recruteurs (aussi bien du Master in Finance que de banques) pour les filles ?

Mon passage dans différentes banques d’investissement et mes expériences académiques m’ont permis de constater que, globalement, un intérêt particulier était porté aux femmes dans l’environnement financier. J’ai eu l’opportunité d’assister à des événements de networking consacrés aux femmes et je suis d’avis que c’est une chance et une occasion nouvelle de développer son réseau. Je pense également que ces initiatives sont bénéfiques car elles permettent de désacraliser la finance et de montrer aux femmes qu’elles ont toutes leur place dans cet environnement qui demeure en grande partie masculin. En particulier, les branches de la Corporate Finance, en raison du rythme soutenu qu’elles imposent, tendent à faire fuir les femmes qui craignent de ne pouvoir concilier une pleine vie personnelle et une activité professionnelle très prenante. Ceci étant, au cours des Women Events, on rencontre régulièrement des femmes de la banque, extrêmement talentueuses et étant également parvenues à mener une vie de femme accomplie sur le plan personnel. En ce sens, je pense que les femmes devraient véritablement tenter leur chance et ne pas se laisser intimider par les idées reçues sur le monde de la finance.

Quel(s) conseil(s) donnerais-tu à quelqu’un ayant un profil similaire au tien, et qui souhaite faire de la finance en passant par un Master in Finance ?

Je dirais que les véritables clés sont la persévérance et la discipline dans le travail. Généralement, une personne souhaitant s’orienter vers un Master en finance a pour objectif de développer une expertise certaine dans ce domaine et de tenter sa chance à des postes pour lesquels la concurrence est rude. En ce sens, je recommande d’être impliqué et déterminé pour emmagasiner le maximum de connaissances. Sur la base de mon expérience à l’ESSEC, j’ai constaté que les professeurs étaient toujours disponibles et prêts à transmettre leur savoir à des élèves désireux. Il ne faut donc pas perdre de vue cet objectif précis qu’à l’issue de l’année de Master in Finance, notre force réside dans le fait que l’on dispose de compétences solides, appréciées et reconnues des recruteurs. Quelques conseils clés à mes yeux : se montrer curieux et impliqué, ne pas hésiter à solliciter les professeurs, profiter de toutes les ressources mises à disposition au sein de l’école.

 

Pour obtenir plus d’informations à propos du Master in Finance de l’ESSEC, rendez-vous au lien suivant.

Merci à elle pour ce témoignage !

AlumnEye prépare les candidats entretiens en Banque d’Affaires, Finance de Marché et Conseil en Stratégie.
>Plus de 2 000 candidats coachés
>Un réseau dans les plus grandes banques et cabinets de conseil