Le Spring Internship : cinq membres du réseau AlumnEye racontent leur expérience

Le Spring Internship : cinq membres du réseau AlumnEye racontent leur expérience

 

Le Spring Internship est un programme de découverte des différents métiers de la finance. Organisé par les banques à Londres, le Spring Internship est conçu pour les étudiants en 2ème année d’un cursus Grande Ecole en 4 ans ou en 1ère année d’un cursus de 3 ans. Il se déroule à Londres en Avril et dure la plupart du temps une semaine. Certains durent 3 jours, d’autres comme celui de Goldman Sachs, durent 2 semaines. La majorité des banques organisent deux sessions d’une semaine avec environ 40 participants par session.  

 

Qu’est-ce qu’un Spring Internship ?

 

Méconnu des étudiants français, le Spring Internship (aussi appelé Spring Insight dans certaines banques) est une occasion unique de s’immerger dans l’univers de la banque et de se faire un premier aperçu d’une carrière dans la finance. Le Spring Internship est la voie royale pour décrocher un Summer Internship à Londres l’année suivante. En effet, à l’issue de ce programme un certain nombre de participants se font « fast tracker », c’est-à-dire qu’ils passent directement l’Assessment Center (round final d’entretiens) pour sécuriser une place au Summer Internship de l’année suivante sans passer par le processus de recrutement traditionnel qui prévoit des entretiens beaucoup plus tard, vers octobre/novembre. Attention à ne pas confondre le Spring Internship de J.P. Morgan qui s’apparente à un Summer et est destiné aux candidats en fin d’étude.

 

Au programme : networking, conférences et études de cas

 

Le Spring Internship est une semaine de networking intense. D’abord avec les opérationnels de la banque qui vous accueillent et avec qui vous participez à de nombreux évènements de networking, mais aussi avec les étudiants présents qui viennent des meilleures écoles européennes et se destinent à une carrière dans la finance. Des conférences sur les différents métiers de la banque vous sont également proposées. Le but du Spring Internship pour les candidats est de briller aux yeux des recruteurs lors des sessions de travail d’équipe. A la fin du Spring, les meilleurs candidats sont convoqués pour passer un Assessment Center à l’issue duquel certains d’entre eux se voient proposer une offre pour un Summer l’année suivante.

 

Une sélection très standardisée

 

Spring internship AlumnEye Le processus de sélection se fait par une candidature en ligne avec CV et lettre de motivation ainsi que la rédaction d’essais, puis le passage d’un test numérique en ligne et enfin d’un ou plusieurs entretiens téléphoniques. L’entretien téléphonique est souvent moins technique que celui du Summer Internship et se base davantage sur des questions de « fit », il est néanmoins possible d’avoir des questions techniques pendant l’entretien. Pour passer le sélection il est indispensable de préparer les « fit & competency-based questions » et d’avoir une bonne connaissance de l’actualité économique et du secteur financier. Bien sûr l’entretien est en anglais et requiert un bon niveau.

 

Nous avons recueilli pour vous les témoignages de cinq membres du réseau AlumnEye acceptés dans les Spring Internship des banques les plus prestigieuses à Londres (2 chez J.P. Morgan, 2 chez Bank of America Merrill Lynch et 1 chez Goldman Sachs).

 

NB : Le détail des épreuves et des exercices des différents Assessment Centers est disponible uniquement pour les membres du réseau AlumnEye sur le forum privé AlumnEye.

 

Candidat n°1 : Spring Internship 2015 chez J.P. Morgan en Investment Banking à Londres.

 

1. Le processus de recrutement pour décrocher le Spring Internship

 

  • Ton profil : quelle école ? Quelle année ? Quelles expériences au moment de ta candidature ?

2ème année d’école à l’EMLYON (ayant fait une prépa auparavant). Au moment de candidater, j’avais pour expérience un stage de 6 mois dans le département financier d’un hôtel en première année d’école ainsi qu’un stage en Audit chez PwC prévu début Janvier 2015 (4 mois). J’ai aussi donné une nouvelle version de mon CV une fois sur place (nouvelle expérience en Transaction Services chez PwC à partir de mai 2015).

  • À quelle date as-tu postulé à ce Spring ?

J’ai postulé au Spring de J.P. Morgan la dernière semaine d’Octobre 2014.

  • Dans quelle banque et quelle division as-tu effectué ton Spring ?

Dans la division Investment Banking & Risk de J.P. Morgan.

  • Dates exactes et durée de ton Spring ?

Dates : du 13 au 17 avril 2015. Durée : une semaine.

  • Y a-t-il d’autres sessions de Spring avant ou après le tien ?

Non, toutes les sessions de Spring ont eu lieu la même semaine. Il y a eu deux autres sessions : Experience the Markets (une quarantaine de participants) et Winning Women (70 participantes).

 

   2. Les entretiens

 

  • Quel type d’entretiens as-tu passé ?

Un entretien téléphonique de 30 minutes

  •  Les entretiens étaient-ils techniques ? fit ?

Aucune question technique. 1 question d’actualité, 1 brainteaser, le reste n’étant que du fit.

  • Quel a été le critère déterminant selon toi dans l’obtention de ton offre ?

La majorité des questions que j’ai eu étaient des questions de fit. Selon moi il est indispensable de toutes les préparer à l’avance en se référant à la partie fit de la formation AlumnEye. C’est ce qui m’a permis de savoir à quoi m’attendre et de répondre sans hésiter en anglais.

 

 3. Les participants au Spring Internship 2015 de J.P. Morgan

 

  • Combien de personnes étaient présentes ? Dont combien de français ?

38 personnes présentes au Spring Investment Banking & Risk dont 4 français.

  • Venant de quelles écoles européennes ?

Un étudiant de Polytechnique (1ère année), un ESSEC (M2), une EDHEC (M2) et une EMLYON (M2).

 

4. Le déroulement du Spring Internship

 

  • Quel était le planning de ton Spring ? Quels horaires ? Quelles activités ? Quels événements ? Décrire les sessions.

Horaires en moyenne de 9h à 20h du Lundi au Jeudi. La journée du vendredi était consacrée aux entretiens avec un Assessment Center auxquels ont été invités les plus « performants » de la semaine. Les convocations ont lieu le Jeudi soir précédent l’Assessment Center du lendemain.

Spring AlumnEye

Programme détaillé :

Lundi :

  • Matin: accueil et discours d’une MD, IB & Risk Programme Overview (présentation générale).
  • Après midi :
    • Speed networking avec des Analystes ayant fait un Spring chez J.P. Morgan deux ans plus tôt (en salle de travail, présentation formelle ; puis autour d’un café dans une autre salle).
    • 3h de préparation sur le travail de groupe à présenter le jeudi.
    • 2h de quiz avec toutes les autres sessions de Spring (actualité, musique, cinéma, etc).

Mardi :

  • Matin : intervention d’un MD et d’un Analyste ECM (description d’un deal fictif, de l’origination à l’exécution), présentation de la division Credit Risk, Risk Game (animé par deux Associates en Risk).
  • Après midi : présentation de la division Market Risk et networking/afternoon tea avec des Analystes et des Associates travaillant en Credit Risk ou Market Risk. 2h de travail sur la présentation de groupe de jeudi.

Mercredi :

  • Matin: présentation du deal Qatar & Canary Wharf Group par une Analyste et un MD de l’équipe Real Estate (UK), présentation des équipes de Coverage, présentation de Capital Markets, présentation de Leveraged Finance.
  • Après-midi : présentation de Treasury Services, afternoon tea avec des Analystes/Associates en IB, 2h de travail de groupe, 2h de networking avec des opérationnels de toutes les divisions de la banque (c’est l’occasion de rencontrer les MD).

Jeudi :

  • Matin: présentations de groupe devant 5 MD.
  • Après midi : exercice de team building, explication des processus de recrutement après le Summer, discours de clôture du co-head M&A EMEA.

Vendredi : pour les candidats sélectionnés, 2 sessions d’Assessment Center (matin : 8h – 13h ; après-midi 13h – 18h30).

 

 

5. Ton ressenti

 

1. La découverte : as-tu découvert des métiers que tu ne connaissais pas ? En as-tu appris davantage sur les divisions qui t’intéressaient ?

J’ai découvert les métiers de Treasury Services et Market Risk. J’ai aussi beaucoup mieux compris en quoi consiste le travail en ECM, DCM et Leveraged Finance.

J’ai appris un certain nombre de choses sur la division Investment Banking qui m’intéressait.

2. L’apprentissage : qu’as-tu appris ?

  • Le département Investment Banking de J.P. Morgan est divisé en équipes Industrie (Coverage) et en équipes Produits (ECM, DCM et Leveraged Finance).
  • En tant qu’Analyste IB, on est amené à la fois à faire du M&A, de l’ECM ou du DCM. Une rotation est d’ailleurs obligatoire après la première année avec la possibilité de changer d’équipe pour 1 an et de la réintégrer par la suite.
  • Equipes Industrie : Consumer/Retail ; Diversified Industries (DI) ; FIG ; Financial Sponsors ; Healthcare, Natural Resources ; Telecom Media Technology (TMT) ; UK Cazenove.
  • Les deux plus grosses équipes Industrie en IB sont TMT et DI (Diversified industries).
  • Certaines équipes industries s’occupent uniquement du marché UK : ce sont les équipes J.P. Morgan Cazenove (ou UK teams).
  • Exemples de clients : DI (Alstom, Philips, British Airways), TMT (Nokia, Rocket Internet, Orange, Dell) ; Consumer (Tesco, Prada, Nestlé), Healthcare (Sanofi, Novartis), Natural Resources (Shell, Glencore, GDF Suez).
  • Formation de 9 semaines (tous frais compris + salaire) à New York au début du Graduate Programme.

3. Le groupe : quel type de relations entre les candidats ? Collaboration ? Compétition ? Bonne / mauvaise ambiance ?

Collaboration pour ce qui est du travail de groupe. Pour le reste, il y avait une compétition entre les candidats (pour décrocher le premier tour d’Assessment Center), mais l’ambiance générale restait bonne.

4. Le programme t’a-t-il donné envie de poursuivre dans cette banque ?

L’avantage d’un programme comme le Spring est avant tout la possibilité de rencontrer beaucoup de personnes de l’industrie, de se faire un réseau et d’en apprendre davantage sur la culture et l’ambiance de travail au sein de la banque. Les personnes que j’ai pu rencontrer étaient très sympathiques et m’ont donné envie de travailler avec/pour eux. La culture de travail, basée sur la performance avant tout, est un des éléments qui me poussent à vouloir travailler à Londres plutôt qu’à Paris (où les relations sont plus hiérarchiques)

5. Recommanderais-tu à un candidat de faire un Spring ?

Sans aucun doute. Le Spring permet vraiment d’avoir un aperçu de la banque, de la culture au sein de J.P. Morgan et de ce dans quoi on se lance. Il nous est continuellement donné la possibilité de discuter avec les analystes et de mieux comprendre leur rôle au sein des équipes. Le Spring permet aussi de rencontrer le maximum d’équipes ; ce qui permet de faire le meilleur choix une fois que la possibilité nous est offerte de choisir l’équipe Industrie où l’on souhaite faire notre Summer Internship.

 

6. La suite

 

  • Quel est le processus pour décrocher le Summer Internship à l’issue du Spring ?

A l’issue de la semaine, certains d’entre nous ont reçu un mail le jeudi à 21h30 et ont été convoqués à l’Assessment Center le lendemain.

  • Combien de candidats ont été retenus à chaque étape ? (Différents tours, AC, et offres pour le Summer).

Deux sessions d’Assessment Center prévues à l’issue du Spring.

La première : vendredi (dernier jour du programme) : 24 personnes retenues (sur les 38 du programme IBD + une partie des filles intéressées par l’IBD et ayant fait le programme Winnning Women).

La seconde : en Septembre, où seront convoqués tous ceux qui n’ont pas été convoqués au 1er Assessment Center.

 

    LES SECRETS DU RECRUTEMENT EN FINANCE

Obtiens gratuitement 30 min de vidéo pour comprendre comment faire la différence sur des milliers de candidats.

 

Candidat n°2 : Spring Internship 2015 chez Bank of America Merrill Lynch (BAML) en Sales & Trading à Londres.

 

1. Le processus de recrutement pour décrocher le Spring Internship

 

  • Ton profil : quelle école ? Quelle année ? Quelles expériences au moment de ta candidature ?

Je suis en 2ème année à Supélec. J’ai fait un stage dans un fonds de Private Equity en première année. Je suis aussi membre de la Junior Entreprise de Supélec.

  • À quelle date as-tu postulé à ce Spring ?

J’ai postulé début Octobre 2014. Le 13 Octobre exactement j’avais finis ma candidature en ligne.

  • Dans quelle banque et quelle division as-tu effectué ton Spring ?

Chez Bank of America Merril Lynch (BAML), dans la section Global Market and Market Risk.

  • Dates exactes et durée de ton Spring ?

Du 12-17 Avril 2015 durant une semaine.

  • Y a-t-il d’autres sessions de Spring avant ou après le tien ?

Je ne crois pas.

 

 

2. Les entretiens

 

  • Quel type d’entretiens as-tu passé ? Combien d’entretiens as-tu passé ?

J’ai passé un seul entretien téléphonique avec une RH (35 minutes), que du fit. C’était le 31 Octobre 2014.

Mais en parlant à certaines personne durant le Spring, d’autres ont eu 3 entretiens dont 1 avec une RH et 2 autres avec des opérationnels de BAML. J’estime donc avoir eu un peu de chance.

J’ai reçu mon offre le 7 Novembre 2014.

Pour moi, le processus de sélection a donc duré moins d’un mois.

  • Les entretiens étaient-ils techniques ? Fit ?

Que du fit pour moi. Certains ont eu aussi quelques questions techniques

  • Quel a été le critère déterminant selon toi dans l’obtention de ton offre ?

Je m’étais préparé à toutes les questions de fit possibles couvertes en formation AlumnEye. L’entretien s’est bien passé.

 

3. Les participants au Spring Internship 2015 de BAML

 

  • Combien de personnes étaient présentes ? Dont combien de français ?

96 candidats ont été sélectionnés, dont 8 étudiants français.

  • Venant de quelles écoles européennes ?

Les écoles françaises : HEC, ESSEC, ESCP, EDHEC, Télécom Paris et Supélec.

Les écoles anglaises : Oxford, Cambridge, LSE, Warwick, King’s College, CASS Business School, Imperial College, UCL, Queen Mary University, University of Bath, Bristol University.

Les autres écoles : Trinity College (Dublin), Stockholm School of Economics.

 

4. Le déroulement du Spring Internship

 

  • Quel était le planning de ton Spring ? Quels horaires ? Quelles activités ? Quels événements ? Décrire les sessions.

Le Spring a duré une semaine. Ci-dessous le planning envoyé par BAML.

Description/explication du planning:

Tous les jours, petit déjeuner et déjeuner offerts par BAML durant lesquels des employés étaient conviés pour nous parler.

Specific session : 2 jours mercredi et jeudi sont consacrés aux 2 divisions (choix 1 et choix 2) spécifiées lors de la candidature en ligne. Nous avons en grande majorité des conférences de présentation des différents métiers de la division correspondante.

Ayant choisi comme division Global Market et Market Risk, j’ai donc eu 2 journées de présentations de ces métiers. La journée Market Risk était cependant complétée par des présentations d’autres métiers comme Compliance et Credit Risk.

Durant la journée de Global Market, j’ai rencontré encore beaucoup d’opérationnels.

4 activités principales :

Conférences

Trading game : Quasiment le même qu’on a eu lors de la summer session AlumnEye avec des cartes numérotées de 1 à 18, mais les règles changent un peu.

Stock pitching : On a un document sur une entreprise et son action par groupe de 4. Nous avons eu 25 minutes pour préparer le pitch et le présenter au public composé des stagiaires, des RH et des opérationnels.

Shadowing session : J’ai passé 2 heures avec un trader sur son desk à observer son métier et lui poser des questions. Très intéressant.

Le Diner : Diner networking organisé par la banque. On a eu l’occasion de parler avec beaucoup d’employés de BAML.

L’Assessment Center :

Deux interviews, un stock pitching basé sur nos connaissances du marché et un test numérique. Exactement le même que celui posté sur le forum AlumnEye.

 

5. Ton ressenti

 

  1. La découverte : as-tu découvert des métiers que tu ne connaissais pas ? En as-tu appris davantage sur les divisions qui t’intéressaient ?

Oui j’ai découvert des métiers que je ne connaissais pas comme les divisions Compliance et Credit Risk.

2. L’apprentissage : qu’as-tu appris ?

J’en ai appris un peu plus sur les différents métiers de la banque. Concernant la division Global Market qui m’intéresse, j’ai posé beaucoup de questions aux employés : on espère tous qu’ils citeront nos noms aux RH, mais j’en ai surtout profité pour comprendre un peu plus les marchés et leurs liens avec l’économie. Je me suis aussi préparé aux entretiens du vendredi, jour de l’Assessment Center.

3. Le groupe : quel type de relations entre les candidats ? Collaboration ? Compétition ? Bonne / mauvaise ambiance ?

J’ai trouvé qu’il y avait une bonne ambiance entre les candidats. Certes, c’est extrêmement compétitif. Mais j’ai été agréablement surpris par la sympathie d’une grande majorité. C’est assez stimulant en fait comme environnement.

4. Le programme t’a-t-il donné envie de poursuivre dans cette banque ?

Oui, j’ai vraiment eu une vision très positive de BAML.

5. Recommanderais-tu à un candidat de faire un Spring ?

Oui, je recommande fortement de faire un Spring internship à tout candidat désirant travailler en banque. On peut vraiment se faire sa propre opinion de la banque et cela constitue un réel atout pour les futurs entretiens.

 

6. La suite

 

  • Quel est le processus pour décrocher le Summer Internship à l’issue du Spring ?

Il y a un Assessment Center le dernier jour. Il permet de sélectionner les candidats qui vont recevoir une offre pour le Summer Internship de 2016. La réponse est sous une semaine. Une semaine d’attente assez longue …

  • Combien de candidats ont été retenus à chaque étape ? (Différents tours, Assessment Centers, et offres pour le Summer).

3000 candidats au Spring Internship, 96 sélectionnés. C’est à dire 3,2% de reçus, un processus très sélectif donc.

Sur ces 96 candidats je pense que 20% maximum recevront une offre pour le Summer Internship.

Soit ; (d’après mes calculs toujours) : 0,64% des personnes initialement candidates. C’est un chiffre extrêmement faible, ce qui montre à lui seul la sélection énorme réalisée par les banques pour dénicher leurs futurs employés.

 

LIRE AUSSI

Spring Internship, Spring Insight : Mode d’Emploi

Summer Internship, Offcycle, Spring, Graduate – Quel programme choisir ?

Conseils Summer Internship et Offcycle : 8 clés pour décrocher son offre

 

 

Candidat n°3 : Feedback du Spring Internship 2015 chez Goldman Sachs à Londres.

 

1. Le processus de recrutement pour décrocher le Spring Internship

 

  • Ton profil : quelle école ? Quelle année ? Quelles expériences au moment de ta candidature ?Goldman Sachs AlumnEye

HEC Paris, parcours Grande Ecole, étudiant en M1 avec une expérience en Transaction Services de 3 mois.

  • À quelle date as-tu postulé à ce Spring ?

En octobre 2014.

  • Dans quelle banque et quelle division as-tu effectué ton Spring ?

Goldman Sachs en IBD (Investment Banking Division).

  • Dates exactes et durée de ton Spring ?

Du 7 au 17 avril soit 2 semaines pleines.

  • Y a-t-il d’autres sessions de Spring avant ou après le tien ?

Pas chez Goldman Sachs mais toutes les grosses banques (Morgan Stanley, Bank of America, J.P. Morgan …) en proposent.

 

2. Les entretiens

 

  • Quel type d’entretien as-tu passé ? Combien d’entretiens as-tu passé ?

2 tours d’entretiens au téléphone avec une puis deux personnes.

  • Les entretiens étaient-ils techniques ? fit ?

Essentiellement du fit mais il faut bien connaitre l’actualité et montrer qu’on s’intéresse à l’actualité économique et de l’industrie bancaire.

  • Quel a été le critère déterminant selon toi dans l’obtention de ton offre ?

Ma façon de vendre mes expériences et mon CV.

 

3. Les participants au Spring Internship

 

  • Combien de personnes étaient présentes ? Dont combien de français ?

Nous étions exactement 38 participants au Spring Internship de Goldman Sachs dans la catégorie IBD (Investment Banking Division) qui regroupe le M&A, ECM/DCM et tout le Leveraged finance. Nous étions 2 français sur les 38, tous les deux venant d’HEC.

Mais il y avait d’autres groupes notamment en Sales ou en Technology.

  • Venant de quelles écoles européennes ?

Les écoles sont essentiellement anglaises (Cambridge et Oxford essentiellement). Après c’était vraiment très divers : une école finlandaise, une école de République Tchèque, une personne de Saint Gall en Suisse et même une personne du Ghana.

 

4. Le déroulement du Spring Internship

 

  • Quel était le planning de ton Spring ? Quels horaires ? Quelles activités ? Quels événements ? Décrire les sessions.

C’était un mélange de sessions de networking, de formation à la finance et de cas pratiques à travailler en groupes.

Pour les sessions de networking, ce sont des tours de table avec des Analystes, des VP et  des MD des différentes équipes qui viennent nous parler de leur métier et répondre à nos questions.

Pour les horaires c’est du 8h-19h tous les jours avec du travail à fournir pour préparer les cas.

Il y a 3 cas : un d’une IPO, un de M&A et un de Financing en groupe avec deux ou trois jours de préparation. Pour ce qui est de la formation on a une journée entière de comptabilité et de méthodes de valorisation qui servent à nous aider à traiter les cas.

5. Ton ressenti

 

  • La découverte : as-tu découvert des métiers que tu ne connaissais pas ? en as-tu appris davantage sur les divisions qui t’intéressaient ?

Pas beaucoup de découverte car je m’étais beaucoup renseigné avant mais j’ai appris sur chaque équipe et c’est aussi le but du Spring.

  • L’apprentissage : qu’as-tu appris ?

Communiquer, travailler en équipe et surtout la culture de la banque.

  • Le groupe : quel type de relations entre les candidats ? Collaboration ? Compétition ? Bonne / mauvaise ambiance ?

L’ambiance était vraiment excellente, amicale, détendue et tout est fait pour qu’on soit dans un état d’esprit de collaboration.

  • Le programme t’a-t-il donné envie de poursuivre dans cette banque ?

Clairement.

  • Recommanderais-tu à un candidat de faire un Spring ?

Clairement.

 

6. La suite

 

  • Quel est le processus pour décrocher le Summer Internship à l’issue du Spring ?

Durant tout le Spring les RH nous observent tout le temps et notent absolument toutes nos réactions. A chaque fois que nous avons une interaction avec un Analyste ou un employé de la banque il fait un débrief aux RH. Nous sommes donc en permanence évalués durant le Spring et cette évaluation rentre évidemment dans la décision finale.

Le Spring se termine le dernier jour par un entretien de 30 minutes avec un ou deux MD de la banque qui peut être plus ou moins technique.

  • Combien de candidats ont été retenus à chaque étape ? (Différents tours, AC, et offres pour le Summer).

Sur les 38 qui ont fait le Spring Internship, 25 candidats ont été retenus pour le Summer Internship soit 66% de conversion !

 

 

Candidat n°4 : Spring Internship 2015 de J.P. Morgan en Sales & Trading à Londres.

 

1. Le processus de recrutement pour décrocher le Spring Internship

 

  • Ton profil : quelle école ? Quelle année ? Quelles expériences au moment de ta candidature ?

EDHEC en deuxième année à Nice, en spécialisation Financial Markets. Au moment de ma candidature, j’avais une expérience au sein du ski club de mon école et en gestion privée chez Lazard Frères Gestion à Paris.

  • À quelle date as-tu postulé à ce Spring ?

23 octobre 2014.

  • Dans quelle banque et quelle division as-tu effectué ton Spring ?

J.P. Morgan dans toute la division Sales, Trading & Research avec un focus en Equity Derivatives et Credit High Yield grâce aux 2 rotations.

  • Dates exactes et durée de ton Spring ?

Lundi 13 avril 2015 à samedi 17 avril 2015.

  • Y a-t-il d’autres sessions de Spring avant ou après le tien ?

Non.

2. Les entretiens

 

  • Quel type d’entretien as-tu passé ? Combien d’entretiens as-tu passé ?Spring AlumnEye

1 seul et directement avec un opérationnel, entretien de 45 minutes avec une Sales en Derivatives.

  • Les entretiens étaient-ils techniques ? fit ?

Fit au début puis un peu de technique par rapport au CV ou à l’actualité macroéconomique. Bien connaître son CV et ne pas « bullshiter » surtout que c’est un entretien équivalent à un 2e round (pas de RH) mais toujours competency-based.

  • Quel a été le critère déterminant selon toi dans l’obtention de ton offre ?

L’obtention de mon offre a été conditionnée par mon entretien que j’ai vraiment bien préparé et les 2 échecs en entretiens qui ont précédés m’ont bien aidé à m’améliorer (chez BAML et Morgan Stanley). Mon stage de l’année dernière chez Lazard Frères Gestion m’a aussi aidé à pouvoir avancer sur des questions techniques pendant l’entretien.

 

3. Les participants au Spring Internship

 

  • Combien de personnes étaient présentes ? Dont combien de français ?

40 personnes en Experience the Markets dont 4 français (ndlr: le Spring en finance de marché).

  • Venant de quelles écoles européennes ?

Warwick, Cambridge, Centrale Paris et EDHEC. Une autre EDHEC a du décliner l’offre tardivement car les dates ne collaient pas avec celles du Spring de Goldman Sachs où elle a été également acceptée.

Il y avait légèrement plus d’écoles françaises dans le programme IBD sur la même semaine (sur 38 élèves j’ai noté au moins 1 étudiant de Polytechnique, 1 d’HEC, 1 de l’ESSEC, 2 de l’EDHEC).

4. Le déroulement du Spring Internship

 

Quel était le planning de ton Spring ? Quels horaires ? Quelles activités ? Quels événements ? Décrire les sessions.

Lundi : Accueil et breakfast, présentation de la division Compliance, présentation du planning (non connu avant), projet en groupe donné à des groupe de 6-7 personnes formés aléatoirement avec 2 opérationnels (2 FX Sales dans mon cas), présentation Investor Services, Credit Division. Networking avec des Analystes.

Mardi : Présentation Commodities, FX, Market Risk, Emerging Markets, Rates et enfin Equities, puis du temps pour préparer le projet de groupe. Networking.

Mercredi : Cours d’éloquence et body language, préparation du projet de groupe, rotation n°1 au sein d’une équipe dont on choisit le rôle et le type de produit une semaine avant le Spring.

Jeudi : Rotation n°2 (les rotations durent 5h), préparation du projet de groupe, networking avec des Analystes et des Associates.

Vendredi : Assessment Center toute la journée pour les candidats sélectionnés.

 

5. Ton ressenti

 

1. La découverte : as-tu découvert des métiers que tu ne connaissais pas ? En as-tu appris davantage sur les divisions qui t’intéressaient ?

Pas vraiment, j’ai surtout appris sur la réalité day-to-day des métiers ce qui est pour moi au moins aussi important.

2. L’apprentissage : qu’as-tu appris ?

Pendant les rotations, le métier classique d’un Sales ou d’un trader en Equity Derivatives ou le métier d’un Sales en Credit High Yield par exemple.

3. Le groupe : quel type de relations entre les candidats ? Collaboration ? Compétition ? Bonne / mauvaise ambiance ?

Bonne ambiance.

4. Le programme t’a-t-il donné envie de poursuivre dans cette banque ?

Oui vraiment.

5. Recommanderais-tu à un candidat de faire un Spring?

Oui vraiment.

 

6. La suite

 

  • Quel est le processus pour décrocher le Summer Internship à l’issue du Spring ?

Il existe 3 cas différents pour les candidats :

– 1] ceux qui ont un entretien le vendredi de la fin du Spring

– 2] ceux qui ont le « fast track » pour candidater en Summer Internship dès le mois de septembre

– 3] ceux qui n’en n’ont pas mais qui sont toujours bienvenus à candidater en Summer Internship

On peut demander à avoir le « fast track » en septembre plutôt que l’Assessment Center le vendredi.

  • Combien de candidats ont été retenus à chaque étape ? (Différents tours, AC, et offres pour le Summer).

Sur les 40 candidats, je dirais que 15 d’entre eux sont sélectionnés pour l’Assessment Center du vendredi et le reste en septembre (il y a sûrement eu des candidats qui n’ont pas eu de fast track mais je ne les connais pas donc je dirais 3 ou 4 personnes au maximum). Le fast track se fait en une journée avec plusieurs tours. Nous avons la possibilité d’avoir plusieurs fast tracks pour différents postes.

 

 

Candidat n°5 : Spring Internship 2015 chez Bank of America Merrill Lynch (BAML) à Londres.

 

1. Le processus de recrutement pour décrocher le Spring Internship

 

  • Ton profil : quelle école ? Quelle année ? Quelles expériences au moment de ta candidature ?

ESCP, Master 1.

1 seule expérience en contrôle de gestion dans un organisme public.

  • À quelle date as-tu postulé à ce Spring ?

Fin novembre 2014.

  • Dans quelle banque et quelle division as-tu effectué ton Spring ?

BAML, deux divisions : Investment Banking + Global Markets.

  • Dates exactes et durée de ton Spring ?

Du 13 au 17 avril 2015, une semaine.

  • Y a-t-il d’autres sessions de Spring avant ou après le tien ?

Non (pas à ma connaissance).

 

2. Les entretiens

 

  • Quel type d’entretien as-tu passé ? Combien d’entretiens as-tu passé ?

1 entretien téléphonique.

  • Les entretiens étaient-ils techniques ? fit ?

Fit et beaucoup de questions techniques.

  • Quel a été le critère déterminant selon toi dans l’obtention de ton offre ?

Bonne préparation des questions techniques grâce à la formation AlumnEye suivie l’été précédent.

 

3. Les participants au Spring Internship

 

  • Combien de personnes étaient présentes ? Dont combien de français ?

99 personnes au total (toutes divisions confondues : Investment Banking, Technology, Global Markets, Credit Risk …), dont 6 personnes venant d’écoles françaises (sur ces 6 candidats, trois étaient de nationalité française).

  • Venant de quelles écoles européennes ?

2 HEC, 1 ESSEC, 1 ESCP, 2 EDHEC.

 

4. Le déroulement du Spring Internship

 

Quel était le planning de ton Spring ? Quels horaires ? Quelles activités ? Quels événements ? Décrire les sessions. Spring AlumnEye

Toute la semaine, journée de 8h à 17h.

Lundi : journée d’introduction pour toutes les divisions confondues, sessions d’introduction aux activités de la banque, discours du directeur, visite des locaux et welcome drink le soir dans un bar privatisé par la banque.

Mardi : journée Investment Banking, introduction aux différentes activités au sein du département IBD, panel de VP du département, étude de cas en groupe.

Mercredi : journée Global Markets, visite du trading floor, 1 heure passée en trading floor avec un Sales, trading game, exercice de groupe (stock pitching) et présentation devant un groupe de VP de la division. Dîner networking.

Jeudi : journée un peu vide, petit déjeuner networking avec les groupes Leadership Women, LGBT, Multicultural Diversity de la banque, l’après-midi petit jeu en groupe. Reconfirmation de notre premier choix pour le summer 2016.

Vendredi : Assessment Center.

 

5. Ton ressenti

 

  1. La découverte : as-tu découvert des métiers que tu ne connaissais pas ? En as-tu appris davantage sur les divisions qui t’intéressaient ?

Oui notamment sur les divisions Global Markets et Equity Research.

2. L’apprentissage : qu’as-tu appris ?

– Networking

– Culture de BAML

– Attentes de la banque et du département BAML

3. Le groupe : quel type de relations entre les candidats ? Collaboration ? Compétition ? Bonne / mauvaise ambiance ?

Très bonne ambiance en général, les candidats trop compétitifs ne sont pas sélectionnés pour l’Assessment Center.

4. Le programme t’a-t-il donné envie de poursuivre dans cette banque ?

Oui, carrément !

5. Recommanderais-tu à un candidat de faire un Spring ?

Oui c’est la meilleure façon d’en apprendre davantage sur une division, mais surtout sur la culture de la banque. Il y a tellement d’opportunités de networking, que l’attitude des banquiers peut donner une idée de l’ambiance générale au sein de cette banque.

 

6. La suite 

 

  • Quel est le processus pour décrocher le Summer Internship à l’issue du Spring ?

Tous les candidats ont passé vendredi (dernier jour du Spring) un Assessment Center. Pour toutes les divisions, c’était le seul et unique round. La seule spécificité concerne la division Investment Banking. Tout a été modifié cette année. L’Assessment Center a été divisé en deux rounds.

Vendredi : Un exercice de groupe (présenter un deal) et deux entretiens.

Ensuite, ils rappellent les candidats retenus pour un deuxième tour la semaine suivante : tests numériques, étude de cas individuel, entretien de personnalité.

  • Combien de candidats ont été retenus à chaque étape ? (Différents tours, AC, et offres pour le Summer).

Vendredi : 40 candidats en Investment Banking ont passé les entretiens.

Deuxième tour (la semaine d’après) : 16 candidats.

Offres pour le Summer : pas d’information précise.

 

Si vous aussi, vous voulez intégrer un Spring Internship en 2016, préparez-vous avec la Summer Session AlumnEye.

N’attendez plus pour postuler, les places sont limitées.


Les conseils de Goldman Sachs à ses nouveaux entrants en M&A et S&T

Vous avez enfin décroché votre Graduate, votre Summer Internship ou votre stage dans l’institution financière de vos rêves ?

Le plus dur ne fait que commencer : votre bonne intégration au sein de la firme dépend de quelques best practices qui détermineront très vite si vous faites partie des « rising stars » de la banque, ou des canards boiteux du fonds du couloir…

Voici les conseils donnés par Goldman Sachs à ses nouveaux entrants pour optimiser leur début de carrière au sein de la firme. Chez AlumnEye, on s’est permis quelques ajouts pour faire la différence.

goldman sachs logo

 

Découvrez l’entreprise et sa culture

 

  • Trouvez-vous un mentor et/ou un « Buddy » : votre manager devrait vous assigner un mentor qui vous guidera durant dans votre intégration. S’il ne le fait pas naturellement, demandez-en un dès votre premier mois. N’oubliez pas que votre « Buddy » doit être quelqu’un de votre niveau mais avec un peu plus d’expérience au sein de la structure afin d’avoir des conseils plus détaillés.
  • Vérifiez que la culture de l’entreprise vous convient : il est peu probable que la culture qui motive les employés de Goldman Sachs soit la même que chez J.P. Morgan ou de votre ancien employeur. Prenez le temps nécessaire afin de comprendre ce qui fait que vos collègues et votre manager travaillent dans cette structure et qu’ils y restent. Vous vous rendrez vite compte que les employés des banques anglo-saxonnes sont disponibles dès lors qu’il s’agit de discuter de la culture de leur banque. C’est un point crucial dans votre choix de travailler pour telle ou telle banque.
  • Communiquez de manières concise, précise et fréquente : soyez préparé à communiquer avec une multitude d’interlocuteurs, seniors ou juniors, de votre entité régionale ou des bureaux à l’étranger.
  • N’allez pas trop vite et prenez le temps de développer vos idées : n’essayez pas d’avoir la bonne réponse tout de suite, tout seul, trop vite. Les banques anglo-saxonnes sont conscientes que vous avez encore beaucoup à apprendre. Le travail d’équipe et la recherche du consensus sont un aspect clé de leurs cultures.

 

 

Les 3 mots clés pour votre réussite : networking, networking et networking

 

 

  • Définissez une stratégie de Networking : demandez à votre manager ou votre Buddy de vous aider à identifier les relations clés dont vous aurez besoin parmi vos pairs, vos supérieurs, les autres équipes, et vos clients. Rencontrez ces personnes dès les premières semaines suivant votre arrivée.
  • Utilisez vos relations existantes : vous retrouverez forcément des collègues venant des banques que vous avez fréquentées précédemment, des alumnis de votre programme/école, des personnes que vous aurez rencontrées en entretien (candidats/interviewers), des relations de vos différentes Réseaux, ou des amis. Utilisez ces relations pour mieux vous intégrer.
  • Gardez contact avec les personnes qui vous ont recrutées : toutes les personnes qui ont participé à votre recrutement savent ce que vous valez, ce que vous pouvez apporter à l’entreprise et souhaitent que vous développiez tout votre potentiel. Entretenez ces relations sur la durée.
  • Inscrivez-vous dans les clubs d’intérêts, les « Affinity Networks » : les banques anglo-saxonnes ont toutes des dizaines de réseaux internes d’employés. Ceux-ci sont un des moyens les plus simples et les plus efficaces de rencontrer des collaborateurs de votre entreprise, de tout niveau.
  • Participez aux évènements caritatifs : Goldman Sachs, J.P. Morgan, Morgan Stanley et toutes les autres banques prestigieuses donnent la possibilité à leurs employés de prendre du temps libre – quelques heures dans l’année – pour participer à des projets caritatifs. Faites-le.

 

    LES SECRETS DU RECRUTEMENT EN FINANCE

Obtiens gratuitement 30 min de vidéo pour comprendre comment faire la différence sur des milliers de candidats.

 

Soyez bon et à la hauteur des attentes

 

  • Assimilez l’objectif de votre poste : comprenez ce qui est attendu de vous, de votre manager, et de votre équipe. Clarifiez tout ce qui ne l’est pas, et demandez à votre manager ce sur quoi vous devez passer du temps et concentrer vos efforts.
  • Établissez un Plan d’Intégration Active : définissez vos objectifs par étapes de trois, six et douze mois par exemple. Incluez-y les objectifs liés à votre poste, à votre réseau et à votre développement professionnel.
  • Écoutez et apprenez : l’écoute est primordiale dans les premiers jours. Utilisez votre équipe comme un modèle miniature de l’entreprise pour tester vos idées. Et apprenez la manière de faire « maison ».
  • Cherchez à bénéficier d’un feedback régulier : un feedback formel et informel est vital pour votre réussite. Soyez attentif à ce que vous faites correctement et aux axes d’amélioration. Demandez à votre manager un feedback après vos premiers 60/90 jours.
  • Admettez vos erreurs : tout le monde en fait. Reconnaître ses erreurs et proposer des solutions démontre votre capacité à prendre vos responsabilités et à assurer que vous ne mettrez pas en danger la réputation de votre entreprise.

 

 

Vous n’avez pas encore mis un pied dans la banque de vos rêves ? Faites la différence en entretien en M&A, Private Equity, Finance de Marché et Conseil en Stratégie grâce à une formation par des professionnels de Goldman Sachs, Perella Weinberg, BCG, Bain et tous les comptes rendus d’entretiens détaillés.


La reading list de Merrill Lynch avant votre Summer Internship

Merrill Lynch recommande 15 ouvrages à ses Summer Interns S&T 2015

 

Les candidats élus pour participer au Summer Internship en Sales & Trading chez Bank of America Merrill Lynch en 2015 se sont vus proposer une reading list de 15 ouvrages, listés ici :

  1. Market Wizards, Jack Schwager
  2. The Intelligent Investor, Benjamin Graham
  3. Anatomy of the Bear, Russell Napier
  4. Vault Career Guide to Sales & Trading, Gabriel Kim
  5. Options, Futures and Other Derivatives, John Hull
  6. Distressed Debt Analysis: Strategies for Speculative Investors, Stephen Moyer
  7. Mania, Panics and Crashes: A History of Financial Crises, Charles Kindleberger
  8. Security Analysis, Benjamin Graham and David Dodd
  9. A Practical Guide to Wall Street, Matthew Tagliani
  10. Reminiscences of a Stock Operator, Edwin Lefevre
  11. This time is different, Carmen Reinhart and Kenneth Rogoff
  12. When Money Dies, Adam Fergusson
  13. Managing Up: How to Forge an Effective Relationship with Those Above You, Rosanne Badowski
  14. Nudge: Improving Decisions, Richard Thaler and Cass Sunstein
  15. Competitive Strategy and Competitive Advantage, Michael Porter

 

Si cette liste comprend certains ouvrages de référence, nous vous recommandons fortement la reading list AlumnEye pour étoffer votre culture générale en finance.


Conseils si vous n'avez pas décroché de Summer Internship ou d'Offcycle

Vous trouverez ici l’interview de Michael Ohana, fondateur d’AlumnEye, par Julia Lemarchand sur eFinancialCareers,

 

Cette année encore, des dizaines de milliers de candidats ont tenté leur chance pour un stage ou un premier emploi en banque d’investissement. En vain, pour une grande majorité d’entre eux. Le taux de réussite de cette périlleuse entreprise atteint traditionnellement 2% chez Goldman Sachs. Pour les étudiants et les jeunes diplômés qui ont échoué ou raté le coche, quelles alternatives leur restent-ils ?

Les options sont nombreuses, nous explique Michael Ohana, fondateur et dirigeant d’AlumnEye, spécialiste de la préparation aux entretiens en investment banking et conseil en stratégie. La startup de ce diplômé de l’ESSEC a aidé en trois ans plus de 1.000 candidats à décrocher et réussir leurs entretiens de stage ou d’embauche. Grâce à ses partenariats, AlumnEye déploie ses formations au sein de plus de 10 Masters en Finance et Conseil, dont ceux de l’ESSEC, de Dauphine et d’EMLYON.

Evolution du marché de l’emploi et des rémunérations des juniors, stratégies de recherche de stage et d’un premier poste, conseils pour les entretiens… Michael Ohana a accepté de répondre à toutes nos questions, sans tabou.

 

La reprise est perceptible sur le marché de l’emploi en finance à Londres et dans une moindre mesure à Paris. Est-ce que cela se traduit positivement pour l’embauche des jeunes diplômés en banque d’investissement ?

Le meilleur indicateur est, à Londres, le taux de conversion moyen de summer internships engraduate jobs. Dans la période la plus noire de la crise (2009-2012), il a pu descendre à 30% mais depuis deux ans on est remonté à une moyenne de 70%, d’où l’importance clé de ce stage, véritable sésame d’entrée en banque d’investissement. En revanche, à Paris, l’embauche de jeunes en banque d’investissement reste anecdotique, c’est pourquoi j’encourage souvent les étudiants et les jeunes diplômés à chercher sur Londres.

 

Seulement, la plupart des banques d’investissement anglo-saxonnes ont maintenant bouclé leur campagne de recrutement online de jeunes diplômés et de stagiaires. Que conseillez-vous à ceux qui ont raté le coche ou n’ont pas décroché d’entretien ?

Il faut d’abord rappeler qu’il y a en réalité très peu de graduate jobs à saisir via ​les candidatures en ligne​ ouvertes par les grandes banques anglo-saxonnes à l’automne. La majorité des postes sont proposés aux ​candidats qui ont réalisé un summer internship. À l’issue de ce stage, qui dure généralement de 10-12 semaines, une promesse d’embauche peut- être faite pour l’année suivante​, une fois le diplôme obtenu.

Mais il y a beaucoup d’exceptions à ce schéma. Pour ceux qui parviennent à réaliser ce summer à la fin de leurs études,  notamment après un Master spécialisé, il existe des early starts, ​c’est-à-dire​ des embauches qui ont lieu ​dès la fin du summer. Si ce coche là-aussi est raté, il existe des off-cycles, autrement dit des stages longs (4-6 mois) qu’on a vu se développer à Londres sous l’impulsion d’équipes de Français, y compris dans des établissements étrangers. ​Leur avantage est qu’ils ne nécessitent pas de convention de stage. ​Ces stages ​ont des processus de recrutement moins standardisés que pour les summer et les graduate jobs. Il ​sont postés au fil de l’eau, ce qui nécessite une veille sur les sites Internet des banques et les intranets ​des écoles cibles.

En France, les stages de fin ​d’études sont monnaie courante. I​ls peuvent ​poser le problème de la convention de stage qu’il faut parvenir à régler avec son école ou bien en se réinscrivant dans un établissement universitaire pour une année. Quoiqu’il en soit, il est essentiel de bien jauger du caractère de pré-embauche du stage avant d’accepter une offre.

 

Et pourquoi pas chercher un VIE et ou un CDD ?

Dans le système français, les CDD sont très dévastateurs car ils inscrivent beaucoup de candidats dans la précarité et les écartent du circuit pour l’obtention d’un poste à valeur-ajoutée en banque d’investissement. De fait, les jeunes en CDD perdent leur pouvoir de négociation. ​à moins que votre CDD ne soit accompagné d’une promesse ferme de CDI. Sinon, ​mieux vaut, à mon avis, reprendre ses études pour une année de spécialisation ou opter pour ​un stage long de pré-embauche.

Quant au VIE dans des banques françaises, il apporte sans conteste de l’expérience mais il ne résout le problème qu’à court terme. À l’issue de cette mission de 18 à 24 mois à l’étranger, il n’est pas possible d’être embauché sur place. L’embauche n’est pas non plus garantie à Paris, ​et la négociation est difficile du fait de l’éloignement ​avec les centres de décisions parisiens. Il n’est pas rare de voir des candidats repartir à zéro après un VIE. En outre, si vous parvenez à être embauché à Paris ou ailleurs, souvent cette expérience n’est pas valorisée du point de vue de la rémunération et de l’ancienneté​, vous commencez ainsi sur la base salariale d’un jeune diplômé.

LIRE AUSSI

Décrocher son offre en Graduate à l’issue du Summer Internship

8 conseils pour décrocher son Summer Internship ou son offcycle

7 raisons pour lesquelles vous n’avez pas été rappelé en entretien

 

Quelles sont les autres alternatives ?

Les boutiques en banque d’affaires, comme Lazard et Rothschild pour les plus établies, connaissent un retour de l’activité. Contrairement aux banques anglo-saxonnes, leur recrutement se fait au fil de l’eau. Là​, il faut vraiment jouer sur un levier en interne pour faire passer son CV et ​l’embauche passera ​très souvent par un stage​, sorte de période d’essai. Les candidats ayant déjà 12 mois d’expérience en M&A pourront tenter directement les processus pour le CDI.

Les jeunes diplômés en finance doivent également considérer les métiers en tension dans la banque d’investissement, où il est possible de décrocher des CDI. C’est le cas des métiers liés aux risques de marchés, en IT, et en middle office… avec, de surcroît, des horaires beaucoup plus tranquilles et des carrières de plus en plus valorisées au sein de la banque.

 

    PRÉPARE TES ENTRETIENS TECHNIQUES EN CORPORATE FINANCE

Découvre gratuitement les questions techniques en entretien de M&A, Private Equity, etc., corrigées par un pro.

 

Et en dehors du périmètre banque ?

Après, on peut effectivement très bien sortir du périmètre banque et trouver des métiers qui embauchent au sein du secteur de l’assurance (ALM, risques, gestion…), des Big Four (audit de produits qui requiert des profil quantitatifs, conseil financier…), les cabinets de conseil en finance (risques, mise en conformité, middle office…), des cabinets spécialisés dans les transaction services comme Accuracy, et Eight​Advisory. Enfin, le private equity ​offre de nombreux stages mais ​ils ne débouchent ​que ​très rarement sur des CDI​. La seule exception à cette règle : les très gros fonds à Londres comme Blackstone ou Goldman Sachs PIA, qui recrutent des juniors. Structurellement les employés les plus juniors dans ce secteur entrent la plupart du temps avec déjà 2 ou 3 ans d’expérience en M&A.

 

Qu’en est-il des cabinets de conseil en stratégie, sont-ils aussi sélectifs que la banque d’investissement ?

Ils le sont probablement plus si l’on regarde les leaders Bain & Company, BCG et McKinsey ! Pour vous donner une idée, Bain & Company reçoit plus de 3.000 CV par an au bureau parisien​. Or ces leaders  recrutent uniquement les diplômés du Top 3 des écoles de commerce et du Top 5 des écoles d’ingénieurs, et depuis plus récemment des élèves issus de Science Po Paris. De ce point de vue, les cabinets de conseil en stratégie se montrent plus élitistes que les banques car il n’y a aucune entorse aux règles de sélectivité. La banque est d’une certaine manière plus méritocratique : à diplôme équivalent, un candidat extrêmement motivé peut avoir une chance de décrocher un poste à Londres, pas dans le trio de tête du conseil en stratégie.

Cela étant dit, pour les étudiants des écoles cibles, les acteurs du conseil en stratégie sont nombreux et recrutent essentiellement des juniors. En outre, il semble que l’activité du secteur s’améliore et que certains comme A.T. Kearney en profitent pour faire des pushs sur le recrutement à Paris. Autrement dit, un candidat dans la « cible » qui postule à 20 cabinets est quasiment certain d’avoir au moins une offre d’emploi.

 

Côté rémunérations : y a-t-il des différences avec la banque d’investissement ?

Oui. A Paris, les banques américaines et les pure players comme Lazard ou Rothschild restent imbattables sur les rémunérations avec, dès la première année 65k€ de fixe et ​plus de 20 k€ de bonus en moyenne, contre 55 k€ de package en moyenne dans les grands cabinets de conseil en stratégie. D’autant qu’à Paris, les employés des banques d’affaires américaines ont bénéficié des politiques de revalorisation salariale pour les juniors (50 k£ de fixe pour les juniors à Londres). Ce qui n’a pas été franchement le cas dans les banques françaises. En raison d’un marché de l’emploi à Paris qui leur est favorable et parce qu’elles occupent bien le terrain des grandes écoles, ces dernières n’ont pas été autant sous pression. Leur grille de rémunération pour les métiers de front office sont du coup assez proches des grands cabinets de conseil parisiens.

 

AlumnEye est un spécialiste de la préparation aux entretiens. Quels seraient vos 3 principaux conseils à ceux qui se préparent à un entretien en banque ou dans un cabinet de conseil ?

a) Il faut d’abord énormément travailler l’actualité macroéconomique, notamment les annonces des banques centrales et les débats qu’elles suscitent. ​Par ailleurs, l’aspect éthique est de plus en plus souvent testé en entretien, surtout dans les établissements anglo-saxons – et parfois par des questions détournées comme « si votre ami écrase une personne, le dénonceriez-vous ? »…

b) Ensuite, le gros point faible des candidats est qu’ils ne préparent pas leur réponse à la classique question « tell me about yourself ». Le discours doit être en fait très structuré et illustré de chiffres et de mesures concrètes de l’impact qu’a eu le candidat, ainsi que les qualités que cela démontre. À Paris, on va préférer un plan chronologique avec une démonstration de ses connaissances techniques. À Londres, le plan thématique est plus apprécié et doit plutôt mettre en valeur vos compétences transférables, donc votre potentiel.

c) Enfin, en cabinet de conseil en stratégie, l’étude de cas est un entretien très exigeant intellectuellement, pour lequel personne n’est naturellement câblé. Les intervieweurs​ veulent voir le candidat raisonner en direct en déroulant de manière structurée un arbre de décisions. Pour réussir,  l’entraînement est clé. ​Même avec un physique d’athlète, on ne fait pas le grand écart sans échauffement, là c’est pareil !


Calendrier : quand postuler aux Summer Internships de 2021 ?

Le saviez-vous ? Certaines banques ont déjà ouvert leurs candidatures pour postuler au Summer Internship de 2021.

Pourquoi ce détail est-il crucial pour vous ? Vous ne pouvez plus attendre avant de postuler, sans quoi vous diminuez drastiquement vos chances d’être rappelé ! Cet article vous explique les détails de calendrier que les banques ne communiquent pas.

Le Summer Internship : un programme incontournable

223 849 candidats en 2015 au Summer Internship de Goldman Sachs. Moins de 2% de candidats finalement retenus.

Pourquoi le Summer Internship est-il si prisé par les candidats et pourquoi est-il si sélectif ?

  • Ce programme élitiste est un passage déterminant pour la suite de votre carrière. En effet, le Summer Internship est un signal très fort sur votre CV, que vous souhaitez faire de la finance ou non ! Il signifie que vous êtes passé au travers d’un recrutement ultra sélectif où moins de 2% des candidats ont réussi. Quelque soit votre recruteur, il est conscient de cela et vous sortez immédiatement du lot.
  • Le Summer Internship constitue également la principale porte d’entrée vers un CDI en banque, le sacro-saint Graduate Program. Le Summer Internship est devenu le passage obligé pour être embauché dans les grandes institutions financières. Se faire embaucher directement en Graduate relève du miracle. A l’inverse, en passant par un Summer Internship vous avez de très grandes chances d’être embauché. Et pour preuve : le Summer Internship de 2015 a vu plus de 70% des Summers Internships déboucher sur des offres d’embauche en Graduate Program.
  • Le Summer Internship est extrêmement bien rémunéré : plus de 12 400€ pour dix semaines de travail, quasiment net d’impôts. En effet, les banques paient leurs Summer Interns comme de véritables Analystes, leur ambition première étant de les recruter s’ils performent bien pendant ces 10 semaines.

Mais le Summer Internship est aussi le stage en banque d’investissement le plus périlleux à décrocher et le plus sélectif. Le processus de recrutement est long, sinueux et semé d’embûches.

 

AlumnEye Summer Internship

 

    LES SECRETS DU RECRUTEMENT EN FINANCE

Obtiens gratuitement 30 min de vidéo pour comprendre comment faire la différence sur des milliers de candidats.

 

Le calendrier du Summer Internship : la clé

La première erreur fatale des candidats aux Summer Internships est de postuler au mauvais moment. Rater le coche est souvent l’erreur rédhibitoire qui fait passer d’excellents candidats derrière des candidats pourtant moins qualifiés !

 

AlumnEye calendrier Summer Internship

Le Summer Internship est un stage pour lequel vous devrez postuler très tôt, environ 9 mois avant le début du stage. Le recrutement se fait en « Rolling Basis » : les banques ouvrent les candidatures en ligne entre août et septembre 2020 pour le Summer Internship débutant fin juin 2021. La date d’ouverture exacte n’est pas rendue publique par les banques. Ceci pour tester les plus motivés qui iront vérifier chaque jour si les candidatures ont ouvert. Pour ne pas faciliter la tâche aux candidats, les dates d’ouverture ne sont pas les mêmes entre les banques, et varient d’une année sur l’autre.

Le principal piège est que vous avez la possibilité de candidater pendant plusieurs mois, jusqu’à la fameuse « deadline ». Ce que vous ignorez, c’est que la quasi totalité des banques (à l’exception d’une) auront traité les candidatures pour les Summer Internships avant cette deadline. Mieux encore, ces banques auront, pour une grande partie d’entre elles, déjà terminé de faire passer les entretiens le jour de la deadline.

Ces deadlines vous induisent donc en erreur en vous faisant croire que vous avez tout le temps devant vous pour candidater, alors que le fonctionnement du recrutement est « Premier arrivé, premier servi ! ». Dès lors, il est primordial de candidater le plus tôt possible, et donc de se tenir à jour sur l’ouverture des candidatures en ligne.

AlumnEye recense pour ses membres les dates d’ouverture des candidatures en ligne pour vous permettre de maximiser vos chances. Être calé sur le planning vous sera d’une grande aide dans vos process.

Grâce au Réseau AlumnEye, nous avons accès en temps réel aux banques qui ouvrent leur calendrier de candidature.

N’attendez-plus et préparez-vous aux candidatures des Summer Internships en postulant à la Summer Session AlumnEye : toutes les astuces des insiders pour passer les screenings, toutes les questions des entretiens, un suivi personnalisé en fonction de vos expériences et de votre école. Bref, tout ce qu’il faut savoir pour mettre toutes les chances de votre côté pour le Summer Internship !


Goldman Sachs Summer Internship : conseils de Lloyd Blankfein

Summer Internship Goldman Sachs : les conseils de Llyod Blankfein

 

Lloyd Blankfein donne ses conseils aux nouveaux entrants du Summer Internship 2013 de Goldman Sachs.

Une vidéo à voir si vous ambitionnez de faire un Summer Internship dans une banque anglo-saxonne. Et n’hésitez pas à vous rendre sur PrepFinance pour en savoir plus sur Goldman Sachs en M&A ou Goldman Sachs en Sales & Trading.

Goldman Sachs est régulièrement citée comme la banque la plus prestigieuse et la plus sélective du monde. En 2013, plusieurs dizaines de milliers de candidats ont postulé au Summer Internship de Goldman Sachs, pour un taux de sélection de moins de 2%.