Lundi est sorti le classement tant attendu du Financial Times de 2017. Il s’agit du classement global des meilleurs masters in management.

Si St Gallen en Suisse est toujours en tête, cette année, un changement dans les critères à redistribué les cartes de la suite du classement, aux dépends des écoles françaises.

 

Une nouvelle méthodologie 

Cette année, le Financial Times a décidé de changer ses critères de classement des master in management. Deux nouveaux critères ont ainsi fait leur entrée dans le classement : l’évolution de carrière et l’évolution du salaire. Pour ce faire, le journal a contacté des alumnis diplômés depuis 3 ans pour pouvoir comparer leur travail et salaire avec celui qu’ils avaient à leur sortie d’école.

Coup dur pour les écoles françaises qui sous-performent sur ces critères, au contraire des écoles anglo-saxonnes. A l’inverse, des critères comme l’ouverture internationale qui faisaient la force d’écoles de commerce françaises ont perdu du poids dans la pondération finale faisant baisser au classement ces écoles.

 

L’ESCP sort du top 5

La grande majorité des grandes écoles françaises perd donc des places dans ce classement par rapport à celui de l’année dernière. L’ESSEC passe de la 3ème à la 5ème place alors que l’ESCP sort du top 5 pour tomber à la 6ème place, se faisant doubler par l’IE Business School et la London Business School. La Bocconi clot ce top 10.

LA4  Lire aussi : Les 10 critères de sélection pour un master en finance

Le top 10 du classement, source rankings.ft.com

Les anglo-saxonnes en forme

Si la nouvelle méthodologie n’est pas tendre avec les écoles françaises, c’est tout le contraire pour les écoles britanniques qui progressent presque toutes. Warwick réalise une grosse performance en gagnant 17 places pour atteindre la 21ème du classement. Tout comme l’Imperial College qui gagne 6 places pour atteindre les portes du top 10.

Du coté du reste des écoles françaises, si l’EDHEC se maintient à la 15ème place, les autres se retrouvent autour de la trentième place avec l’EMLyon à la 27ème, et autour de la 50ème place. L’Université Paris Dauphine quant à elle fait son entrée dans le classement à la 68ème place, marquant l’aboutissement de sa stratégie de mise en avant à l’international.

LA4  Lire aussi : Pourquoi faire un Master Spécialisé Finance à HEC, ESSEC, ESCP ?

Les françaises à la baisse alors que les anglaises montent, source rankings.ft.com

AlumnEye prépare les candidats entretiens en Banque d’Affaires, Finance de Marché et Conseil en Stratégie.
>Plus de 1500 candidats coachés
>Un réseau dans les plus grandes banques et cabinets de conseil