Le Chartered Financial Analyst (CFA) est un diplôme délivré par le CFA Institute qui permet de renforcer un profil orienté Finance. Cet examen difficile est bien considéré par les recruteurs tant dans les pays anglo-saxons qu’en Asie et en Europe, et comporte plusieurs niveaux (I, II et III). Beaucoup d’étudiants se tournent vers AlumnEye et se posent des questions concernant l’intérêt de ce diplôme pour leur carrière et les opportunités qu’il ouvre : « Le CFA est-il nécessaire pour décrocher un premier emploi ? Quelles sont mes chances de réussir ? Ne vaut-il pas mieux entrer d’abord dans la vie active avant de préparer cet examen ? Comment réviser le CFA et à partir de quel moment ? »

A votre service, AlumnEye répond à toutes vos questions.

 

Le CFA, pour qui ?

Pour avoir quelques chiffres en tête, 200 000 candidats du monde entier s’inscrivent chaque année à cet examen difficile. Il représente un atout à l’international car le CFA est reconnu par les recruteurs du monde entier, indépendamment de l’Ecole dont le candidat est issu. Le CFA est même fortement recommandé pour l’obtention de certains postes dans les pays anglo-saxons, même s’il n’est pas une condition sine qua non à l’embauche en France.

15% des candidats sont encore étudiants. En effet, il faut être titulaire d’un Bachelor pour se présenter et il n’est pas impossible de se lancer dès le Master, en parallèle des cours. De plus en plus d’écoles de renom et d’universités françaises comprennent l’intérêt de ce label : le CFA Institute a d’ailleurs créé un partenariat avec les 3 parisiennes (HEC, l’ESSEC et l’ESCP-Europe), ainsi qu’avec l’Insead, Paris-Dauphine, Panthéon-Sorbonne ou encore Neoma Business School à travers le CFA University Recognition Program.

Le niveau 1 du CFA comporte 240 questions de type QCM. Pour passer l’examen, il faut plus de 70% de bonnes réponses.

Une grande variété de matières sont abordées à l’examen : Méthodes de calcul quantitatives, (Quantitative Methods), Economie (Economics), Finance d’entreprise (Corporate Finance) et Gestion de portefeuille (Portfolio Management). L’examen teste aussi les connaissances du candidat sur les décisions liées à l’investissement avec des épreuves telles Investissements en actions (Equity Investments), Investissements à taux fixe (Fixed Income) et Produits dérivés (Derivatives), Investissements alternatifs (Alternative Investments). Attendez-vous à affronter également des matières plus déroutantes comme l’éthique et les standards professionnels (Ethical and Professional Standards), où une approche intuitive sera insuffisante pour réussir.

 LA4Lire aussi : Les tests standardisés (GMAT, CFA, TOEIC…). Lesquels passer et lesquels mettre sur son CV

La certification CFA : un label international pour une carrière en finance

Dans le secteur financier, il n’existe pas de label comparable en termes de reconnaissance internationale. Ce diplôme est un gage de valeur qui garantit des compétences et connaissances pratiques relatives aux décisions d’investissement. La certification CFA comporte 3 niveaux (ou « levels »).

De nombreux candidats voient long-terme dès leurs études et se demandent s’il est bon de se lancer en tant qu’étudiant. Les avis sont partagés, mais passer la certification CFA durant votre cursus comporte 3 principaux points positifs : 

  • Un avantage décisif sur les autres candidats: votre CV sera sensiblement au-dessus du lot lors d’une candidature de stage de fin d’études ou pour une première embauche, notamment si vous avez un niveau 2 ou 3. Le niveau 1 n’est que peu discriminant.
  • Une dimension internationale de fait, qui viendra appuyer votre diplôme de Master quelle que soit la cote de votre Ecole
  • Un emploi du temps bien plus flexible qu’une fois en CDI

 

Comment se préparer ?

  • Premier conseil, gérer son planning de révisions. Deux sessions annuelles accueillent les candidats du Level I du CFA : au mois de juin et au mois de décembre. Il ne faut pas sous-estimer la charge de travail qu’implique une telle préparation : entre 250 et 300 heures de travail recommandées ! Ainsi, si vous vous inscrivez en juin, mieux vaut voir large et commencer la préparation dès novembre ou décembre.
  • Ne pas prendre cet examen à la légère : seuls 43% des candidats ont réussi l’examen Level I de juin 2017. Rassemblez les supports pédagogiques pertinents, et profitez des périodes de cours les moins chargées pour réviser un maximum.
 LA4Lire aussi : Faut-il passer son CFA pendant ses études ? 

.   

AlumnEye prépare les candidats entretiens en Banque d’Affaires, Finance de Marché et Conseil en Stratégie.
>Plus de 2 000 candidats coachés
>Un réseau dans les plus grandes banques et cabinets de conseil